moi, Chantal la libertine

chantal

Album(s) photo

Catégories

Liens

Une main de fer dans un gant de velours

Publié par chantal le 21 mars 2016 à 09:30

Vos commentaires sont les bienvenus et je réponds sur le sujet que vous m'avez laissé un message bises à tous mes admirateurs et fans Chantal

alt

Une main de fer dans un gant de velours

Au retour de chez nos amis Belges, chacun de nous voulait savoir ce que l'autre avait fait chez Maître Jean. J'étais curieuse de connaître quel plaisir avait pris Bob en compagnie de Chloé, c'était bien une des premières fois que nous étions chacun de notre côté pour baiser.Mon compagnon m'a seulement dit que sa petite Belge lui avait fait le grand jeu. J'avais vu la veille au club échangiste qu'elle aimait le sexe en général,que rien ne lui faisait peur.Il n'a pas du s'ennuyer avec elle. (Voir Bizutée en club échangiste) Par contre il me posa un tas de questions sur ce que j'avais fait avec Maître Jean, quand je lui ai dit qu'il m'avait initié au sado-masochiste en me fouettant les fesses, il me demanda de lui raconter dans les moindres détails ce qui s'était passé dans la chambre en son absence.(Voir Initiation soft au sado-masochisme par mon maître) Il me demanda ensuite si j'avais prise du plaisir et si j'étais prête à recommencer?

-Je lui ai répondu qu'au début je n'avais pas trop apprécié mais que dès qu'il m'avait doigté j'avais eu comme une forte envie d'uriner, que je n'ai pas pu retenir. Un jet ressemblant à une éjaculation s'est échappé de ma foufoune mouillant sa main et les draps. C'était une sensation que je n'avais encore jamais connu.

-Tu dois également avoir des traces de coups de fouet sur les fesses?

-C'est possible, cela me fait encore un peu mal, tu regarderas à la maison. Le pire c'est que le week-end prochain nous recevons Jean Claude je ne voudrais pas qu'il me voit avec des traces de fouet sur mes fesses.

-Ne t'inquiètes pas, j'ai peut-être la solution, je pense que tu ne fais pas tout ce que ton amant désire, il aimerait en le voyant te faire l'amour être soumis à tes ordres.

-Non, tu te trompes, je ne pense pas que mon JC est comme cela, comment peux-tu dire cela?

-Je le vois prendre son plaisir quand tu lui pisses dessus ou quand tu lui malaxe les coucouillettes. Tu sais lorsque nous sommes en trio avec lui il m'est arrivé de flirter et de lui toucher le trou du cul sans qu'il réagisse ou fasse un geste de désaproblation. De toutes façons, tu peux toujours essayer puisque nous cherchons un nouveau scénario chaque fois avant de le recevoir et puis tu l'as déjà fait avec Erwan dans une autre aventure, ce ne doit pas être trop difficile pour toi.(Voir Un soumis à mon service).

Il me tardait la fin de la semaine pour voir si mon compagnon avait raison, quand samedi arriva je me suis habillée toute de noir, culotte, robe, bas dim, des chaussures à talon haut indispensables et des gants. Bob l'a reçu en le faisant monter dans notre chambre en lui demandant de se mettre à poil pendant que je finissais de me préparer. Je vous laisse ensemble, Chantal qui va s'occuper de toi.

Il fût dans un premier temps surpris de me voir habillée, d'habitude je le reçois presque nue ou dans des tenues très excitantes. J'avais dans les mains, une laisse, une cravache, un bandeau et un god ceinture. En voyant cela il a du avoir une idée de ce qui l'attendait. Il s'approcha pour m'embrasser, mais je l'ai repoussé et sans lui dire un mot, je me suis assise au bord du lit, et je lui ai attrapé son paquet de prunes en les serrant bien fort.

alt alt

Il bandait déjà, j'avais très envie de prendre son bonbon rose dans ma bouche comme je le fais ordinairement quand nous le recevons, mais je désirais garder mon rôle de femme Maîtresse et non pas être sa maîtresse comme d'habitude pour savoir si Bob avait raison. Avec ma chaussure, je lui titillais ses valseuses, JC ne disait rien il s'est allongé sur le sol je me suis mise debout sur lui pour jouer avec son sexe du bout de ma chaussure. Jambes écartées au dessus de lui, j'ai relevé ma robe et connaissant ses goût pour l'uro (Voir Champagne à gogo) je lui ai pissé dessus au travers de ma culotte. Il prenait son plaisir en lapant ce liquide chaud qui lui tonbait dessus. Pour le punir je lui ai mis un bandeau sur les yeux avant de retirer mon slip pour lui fourrer dans la bouche. Je l'entendais se délecter et laper cette pisse encore chaude en suçant le fond de ma culotte avec une certaine jouissance.    

alt alt

Je lui ai demandé ensuite de s'installer sur le lit et de ma main je me suis mise à le masturbais pendant que ma chaussure lui triturait les testicules. Après avoir retiré mon gant, j'ai glissé ma main entre ses fesses, il écarta les cuisses pour se laisser toucher l'anus. Mon index caressa sa pastille qui se détendait sous mes caresses n'attendant qu'une pénétration de ma part. C'était la première fois que j'allais pénétrer le fion d'un homme. Je lui ai tapissé son trou de balle de lubrifiant. Mon doigt glissa dans son anus comme dans une motte de beurre, sa pastille était bien ouverte mais j'ai hésité à lui en mettre deux. Après avoir enlevé ma robe, j'ai fixé solidement un gode ceinture autour de ma taille en lui demandant de se retourner et de se mettre à quatre pattes sur le lit. Sa pastille lubrifiée était ouverte devant mes yeux n'attendant plus qu'être défoncée comme je l'avais été quelques temps auparavant (Voir Un black m'a défoncé la pastille) C'était la première fois que j'utilisais ce gode ceinture qui m'avait été offert quand j'avais gagné le premier prix dans une revue coquine.( Voir Premier prix dans une revue X.) Je ne pensais pas que ce jouet servirais un jour à enculer mon amant pensant plutôt à l'utiliser avec ma copine Corine.(Voir Je me suis gouinée au cap) J'ai pointé mon engin sur le troufignon de Jean Claude et avec de petits coups de rein, il s'enfonça doucement dans son orifice. Je faisais doucement de peur de lui faire mal, mais je me suis aperçue que j'étais une mauvaise maîtresse femme. JC en demandait plus, donnant des coups plus violents pour que ma bite artificielle s'enfonce entre ses fesses. D'une main, je lui ai tripotais son paquet de couilles, il bandait comme un taureau. 

alt alt

Je ne pensais pas que cette partie de trou du cul un peu spéciale pouvait donner autant de plaisir à un homme. Je ne comprends pas que cela lui fait tant de bien alors que moi la première fois j'ai eu tellement mal à croire que j'étais un peu serrée du trou de balle. Bob avait une nouvelle fois raison en me disant que mon amant aimerait cela, je n'avais jamais décelé qu'il était bi et j'ai manqué depuis nôtre première rencontre dans son officine de le faire jouir en lui introduisant son fion. (Voir Mes jets dorés.) Il m'avait bien dit une fois qu'il n'avait jamais eu le courage de dévoiler à son épouse ses fantasmes. Je savais que l'urologie en était un mais je ne pensais pas qu'il aurait aimé se faire enculer. Eh pourquoi pas par mon compagnon? Cela donnerait encore plus de piquant à nôtre relation à trois, offrant d'autres horizons. J'entendais JC pousser des râles de plaisir à chaque fois que mon sexe s'enfonçait dans son cul. Un bon moment après que je me suis mise à le masturber d'une main en cadence pendant que j'entrais et je ressortais de son fion, il éjacula sur les draps. Je me suis une bien piétre dominatrice mais j'ai essayé de tenir mon rang de Maîtresse femme, je lui ai passer un collier autour du cou, en le tenant en laisse mais je n'ai pas osé le fouetter comme l'a fais Maître Jean avec moi la semaine dernière. Pour le punir d'avoir souillé les draps, je l'ai obligé à me sucer la pine. Il faisait bien cela avec moi à chaque fois qu'il avait éjaculé après m'avoir baisé en me présentant sa queue encore toute baveuse de foutre pour que je la lui suce .

alt 

Après ma scéance de domination, j'ai retiré le bandeau que JC avait sur les yeux, j'ai enlevé mon gode ceinture et je me suis mise à poil pour sauter dans le lit dans les bras de mon amant.

- Je ne t'ai pas fait trop mal et je n'ai pas osé te cravacher

- C'était super "ma chérie"

C'était la première fois qu'il m'appelait "sa chérie" un frisson me parcoura tout le dos. Nous nous sommes enlacés très fort l'un contre l'autre en se roulant une pelle, nos langues roulaient dans nos bouches

C'est à ce moment là que Bob ouvrit la porte de la chambre. Je me suis sentie coupable et j'avais dans la tête l'image du mari cocu qui en rentrant chez lui découvre sa femme nue dans les bras d'un autre homme. Je pense que si nous n'avions pas été dérangé, je me serais faite baisé par mon amant sentant sa verge en érection au contact de ma foufoune toute humide de cyprine.

-On ne s'ennuie pas ici? Et s'adressant à JC il lui demanda si la surprise que nous lui avions préparée lui avait plus?

-C'était superbe lui repondit-il.

-Nous n'étions pas sur que tu aurais aimé cela et Chantal avait un peu peur de te décevoir.

En tout cas je suis heureuse de connaître maintenant que mon amant est bi. C'est une révélation pour moi qui nous promet de bons trios en perspectives des mois à venir.

Bises à vous tous Kiss Chantal 

 

 

Rencontres Libertines et changiste}

Calendrier

« novembre 2018 »
lu ma me je ve sa di
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30    

Récemment…

Archives

Images aléatoires




Syndiquer


Blog Officiel NousLibertins.com | Clubs échangistes | Blog Libertin | FAQ |