moi, Chantal la libertine

chantal

Album(s) photo

Catégories

Liens

Un soumis à mon service

Publié par chantal le 11 janvier 2011 à 20:40

Merci à tous les lecteurs fidèle de mon blog qui sont devunus fans en me laissant des messages qui me font bien plaisir Bisous à tous Chantal

alt

Un soumis à mon service

Aujourd'hui c'est une journée très spéciale qui nous attend, nous nous rendons chez un de mes fans qui m'a demandé que je deviennes sa maîtresse. Je n'ai encore jamais fais ce genre de prestation, mais le jeune homme m'a tellement supplié dans ses lettres, que Bob m'a convaincu que je saurais bien le mettre à mes genoux. Je ne me voyais pas du tout dans ce rôle étant plutôt docile et gentille de nature. Mon compagnon m'entraina dans un sexe shop pour m'acheter une tenue en rapport à cette nouvelle expérience. Nous avons choisi un ensemble slip et guêpière en vinyl noir avec porte jarretelles qui tiennent mes bas résilles. J'avais également une paire de bottes qui ferons l'affaire. J'ai passé ma nouvelle tenue dans la cabine d'essayage pour voir si je ressemblerais à une maîtresse digne de ce nom pour mater mon esclave. Le rideau était trop petit pour l'ouverture de la porte, je pense que cela était fait exprès car il y a peu de femmes dans ce genre d'endroit. J'hésitais à me mettre toute nue, il y avait quatre clients dans le magasin en train de feuilleter des revues cochonnes qui bien sur m'avais vu rentrer dans cette cabine. Mon compagnon me dit qu'il fallait bien que j'essayes ma tenue. J'avais les fesses à l'air et mes seins sortaient de ce soutien gorge à balconnet. Les clients comme par hazard étaient maintenant tous du même côté, face à la cabine. Je le fîs remarquer à Bob qui me répondis: "Ecoute chérie ce n'est pas la première fois que tu te montres toute nue devant des hommes, alors ne t'occupes pas d'eux, en ouvrant en grand le rideau. Je tenais ma guêpière pour qu'elle ne tombe pas et mon chéri me la laça dans le dos. Les quatres mateurs ne regardaient plus leur revue X, je dûs sortir de la cabine pour me voir dans le miroir placé à l'extérieur. Un des mateurs me plaça une main au cul quand je suis passée près de lui, s'il me fait la même chose au retour j'étais décidée de lui balancer une paire de giffles. Il n'osa pas car Bob me suivait pour me protéger. J'ai vite enfilé ma popeline sur le dos en restant en petite tenue dessous puisque nous allons nous rendre de suite à notre rendez-vous. J'étais contente de quitter ce lieu malsain. En passant à la caisse, le patron de la boutique demanda à mon compagnon si je ne voulais pas me produire dans son peep show. Bob lui répondis qu'il n'en était pas question.

Enfin dehors, nous allons rejoindre mon esclave Erwan qui en m'apercevant me pris la main pour me la baiser en me disant:" bonjour maîtresse " sans s'occuper de Bob à mes côtés. De suite j'étais rentrée dans son monde et il me dévisagea en attendant que je lui ordonne de faire de lui ce que je voulais. Je devais également rentrer dans mon rôle ce qui ne m'était pas simple n'ayant jamais eu d'homme à mes pieds. Mon jeune esclave s'appelait ERWAN et il était plutôt beau et grand garçon, roux et d'une peau laiteuse avec des petites taches de rousseur. Il m'invita à m'asseoir sur son canapé en prenant toutes les précautions pour que je sois bien installée en me mettant un petit coussin moêlleux dans le dos. Il ignorait complétement mon Bob qui fît comme chez lui en s'asseyant dans le fauteuil bien que mon cher domestique ne lui avait pas proposé. Je proposais à Erwan de nous débarrasser de nos impers et nous faire un petit café. Aussitôt dit il s'approcha de moi pour prendre mon manteau, quand il me vît en guêpière, petite culotte vinyl, bas résille et cuissardes il n'osa plus me regarder. Il prît rapidement nos manteaux et disparût dans sa cuisine. Quelques minutes plus tard il réapparut entiérement nu avec un petit tablier blanc de soubrette portant nos café sur un plateau.

Il me regardait debout pendant que nous buvions notre café, je lui demandais, s'il voulait être soumis devant mon compagnon? N'ayant pas réponse positive mais je voyais que cela l'ennuyait un peu. Je décidais de l'emmener seul dans sa chambre à l'étage. Glissant ma main sous son tablier, je lui prîs la queue et je l'emmenais vers l'escalier. Bob avait compris que je ne risquais pas grand chose avec lui, me laissa seule à l'étage pour faire mon apprentissage de maîtresse femme. L'étage était très bien aménagé, en sous pente et donnant sur le salon d'ailleurs Bob de son fauteuil pouvait voir une partie de ce que nous faisions. Erwan avait sorti quelques éléments de dressage, il y avait en martinet, des menottes et une laisse en chaine. Je pris le collier pour lui passer autour du cou en le tenant par la laisse, je lui fîs faire le tour de la piéce à quatre pattes, la queue trainant entre les jambes comme pour promener mon chien. Je le fîs monter sur le lit en tirant sur la laisse et une fois qu'il fût dessus et en toute mauvaise fois, je me suis mise à le disputer en lui disant que cela n'était pas bien pour un chien de monter sur le dessus de lit sans l'accord de sa maîtresse. Je lui ai donné pour le punir quelques coups de martinet, jusqu'à ce que ses fesses deviennent toutes rouges. Erwan ne broncha pas, Je lui ai attrapé la grappe en la serrant très fort dans ma main avec l'intention de lui faire mal.

 alt

 Je me suis surprise à prendre mon rôle au sérieux, me trouvant un peu trop maso par derrière je lui ai asticoté le sexe il s'est mis de suite à bander.Assise sur le bord du lit, j'ai ordonné à mon soumis de se tourner pour me montrer sa jolie bite en érection. Elle m'excitait, mais je ne voulais pas lui montrer aussi je la lui ai caressé en le félicitant de son obéissance et que pour cela il avait le droit à sa petite récompense. Je me suis mise à lui sucer.  Mes seins sortaient sans cesse de ma guêpière et je voyais que cela excitait mon esclave, je les remettais en place dans leur carcan en vinyl marron. Je lui fîs retirer ma petite culotte avec les dents. Le tenant toujours par sa laisse et de manière à ce qu'il sache qu'il était  mon toutou et que j'étais sa maîtresse,  je me suis  m'allongée sur le lit en lui ordonnant de me lécher la cramouille. Il s'employa à me laver la chatte avec sa langue. Je ne voulais pas lui montrer qu'il me faisait du bien, il s'appliquait dans sa tâche passant sa langue dans tous les recoins de mon intimité, décapuchonnant même mon clito pour le laver avec sa salive. Je prenais du plaisir et j'écartais un peu plus mes cuisses pour l'obliger à aller plus profondemment dans ma tchoune. Quand je faisait un soixante neuf avec Bob, il me demandait souvent de lui chatouiller l'anus avec ma langue mais je lui ai toujours refusé, n'aimant pas faire ce genre de caresse. J'ordonnais maintenant à Erwan de descendre vers ma petite pastille brune pour me la lécher comme font les chiens lorsqu'ils rencontre une femelle, Je pris la position pour qu'il puisse y passer sa langue. J'étais curieuse de savoir si cette caresse que Bob me demandait réguliérement était si agéable. C'est vrai que cela procure une certaine sensation, je me suis mise à me masturber le clito pendant que mon soumis me léchait le cul. Je pense qu'à ce moment la je n'était plus sa maîtresse mais une femme qui avait envie de prendre du plaisir. Pour ne pas perdre la face j'ai dit à Erwan qu'il était un bon soumis et qu'il méritait une récompense pour avoir fait ma petite toilette intime avec sa langue sans rechinier. Je me suis mise sur le lit les cuisses écartées et lui prenant son membre bandant dans la main, je le dirigeais pour me l'introduire dans ma fente toute mouillée. Les jambes en l'air au bord du lit, il enfonça sa bite debout sur le parquet se retenant pour ne pas glisser en posant ses mains sur la couette. Il n'osait pas me toucher le corps mais regardait bien mes seins qui étaient de nouveau sortis de ma guêpière. Bob n'étant pas près de moi, j'avais oublié de lui demander de mettre une capote et je n'arrêtais pas d'y penser mais comme je prenais du plaisir en même temps, je n'arrivais pas à mettre un terme à cette baise. Reprenant un peu mes esprits, et pensant qu'il était mon esclave et qu'il devait m'obéir je lui dis séchement de se retirer. Erwan en bon soumis, s'exécuta de suite en retirant sa queue toute mouillée de cyprine de ma chatte. Comme il n'avait pas éjaculé, je l'ai pompé et masturbé jusqu'à ce qu'il crache toute sa sauce dans ma bouche. Puis je l'ai embrassé sur les lèvres, lui refilant une partie de son sperme chaud, nos langues se mêlèrent et se mélangèrent dans un long baiser au goût de sirop de corps d'homme. J'ai continué à le caresser un bon moment, en lui montrant que son corps m'appartenait, qu'il n'avait le droit de me toucher que si je lui demandais. Je lui mis mon sein gauche dans la bouche avec la permission de me sucer le téton en lui disant bien que c'était un cadeau de ma part.

Nous sommes redescendus retrouver Bob assis tranquillement dans un fauteuil en train de parcourir une revue sado maso. Je tenais Erwan tout nu par sa laisse qui était tout penaud devant mon compagnon et il évitait son regard par contre il buvait mes paroles. Au petit soin avec moi, me mettant un petit coussin moëlleux sous mes fesses avant de m'asseoir.

Malheureusement il fallait que l'on se quitte, notre petite scéance de domination avait été plus longue que prévue. Je voyais dans les yeux d'Erwan un peu de tristesse, c'est vrai que nous habitons un loin l'un de l'autre, mais je lui ai promis de revenir. Ce rôle de maîtresse n'est pas fait pour moi mais j'ai beaucoup apprécié d'avoir un homme soumis à mes désirs et faisant tout ce que je lui demandais, je pense que s'il habitait près de chez nous je l'aurais pris à mon service.

Je vous fais de gros bisous à tous et à bientôt de vous lire sur vos commentaires               Chantal

VOUS POUVEZ VOIR QUELQUES PHOTOS DE CETTE AVENTURE DANS L'ALBUM PHOTO SE RAPPORTANT A CE RECIT.

Rencontres Libertines et changiste}

Calendrier

« juillet 2018 »
lu ma me je ve sa di
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          

Récemment…

Archives

Images aléatoires




Syndiquer


Blog Officiel NousLibertins.com | Clubs échangistes | Blog Libertin | FAQ |