moi, Chantal la libertine

chantal

Album(s) photo

Catégories

Liens

Un passage dans un glory hole

Publié par chantal le 17 août 2014 à 16:36

Vos commentaires me font plaisir alors n'hésitez pas à me laissé un message c'est totalement anonyme et libre d'expression. Bisous Chantal

alt

Voici la dernière aventure coquine qui n'a pas été publiée lors de notre tour de France que nous avons fait pour contenter mes admirateurs et fans les plus assidus.

Un passage dans un glory hole

Cette fois c'est bien fini mon tour de France du sexe s'arrête aujourd'hui car nous sommes sur le chemin du retour. Tout à une fin et demain je serais de nouveau au travail ainsi que Bob avec des souvenirs plein la tête, de merveilleux souvenirs des parties de trou du cul que nous avons faites avec des partenaires à chaque fois différents qui m'ont appris plein de plaisirs nouveaux. D'ailleurs rien que d'y penser, je mouille. Bob s'en ai rendu compte car j'ai la robe relevée, les cuisses écartées avec une jambe repliée sur le siège et je me fais caresser la foufoune. Nous énumérons une à une toutes les aventures que nous avons vécues (voir Toutes les villes étapes de notre tour de France coquin) celles qui m'ont laissées un souvenir inoubliable, des amis avec lesquels nous allons correspondre et certainement se revoir. Nos petites vacances sexuelles sont terminées mais nous allons continuer à la maison à avoir des petites soirées coquines que je vous ferais partager. Je remercie Bob pour tous ces rendez-vous qu'il a organisés et pour lesquelles j'ai abandonné mon corps pour prendre du plaisir.

Tout en parlant, je ne m'étais pas aperçu que nous étions presqu'arrivés chez nous. Bob avait baissé sa vitre au payage de l'autoroute, le bonhomme dans son petit guichet à du se rincer l'oeil en voyant ma petite chapelle que je n'avais même pas pensé à recouvrir de ma robe. Que grand bien lui fasse, ce n'ai que le seul avantage que je trouve à ce travail à mourir d'ennui dans cette petite cage où il y passe sa vie. Et encore je ne suis pas sure qu'il à vu quelque chose,la nuit commençait à tomber maintenant et mon tabernacle n'était éclairé que par le tableau de bord.

Bob me subgéra d'aller souper dans un petit restaurant de Lille près de la gare, j'acceptais avec plaisir pour passer cette dernière soirée en tête à tête. Le restaurant n'était pas très éclairé et conçu de manière à ce que les couples peuvent manger tranquillement dans ces petites alcôves. L'ambiance était particulière, feutrée avec un léger fond sonore. Le maître des lieux nous demanda si nous avions reservé, notre réponse étant négative, il nous plaça dans un petit coin tranquille. J'avais remarqué en entrant qu'il y avait beaucoup d'hommes, je demandais à Bob si cet établissement n'était pas fait pour les gays? Il me répondis en me demandant si cela me dérangeait ? Je lui répondis aussitôt que non en me demandant toutefois comment il connaissait ce restaurant. Mais ma pensée fût interrompue par l'arrivé du serveur qui nous présenta la carte pour choisir. Il était un peu efféminé, mes cuisses découvertes par ma mini robe ne l'interressaient pas du tout. Je le laissais donc discuter avec mon compagnon et j'en profitais pour aller aux toilettes. Il n'y avait pas d'endroit réservé pour les femmes, je suis donc rentré dans le premier petit coin pour faire pipi, j'avais très envie. Il y avait des inscriptions obsénes sur les murs et surtout un gros trou de voyeur dans la paroi. J'ai baissé rapidement ma petite culotte rouge pour me vidanger la vessie, quand soudain je fus surprise de voir passer par le trou un sexe en érection.

alt

J'ai rapidement remonté mon string et je suis sortie des toilettes. Curieuse, j'attendais de savoir à qui appartenait ce joli sexe en me lavant les mains. Mais personne ne sorti des toilettes mitoyennes aux miennes. Bob devait se demander ce que je faisais, je suis allée rapidement le rejoindre à notre table. Il avait commandé pour moi, d'ailleurs le serveur nous amenait l'entrée. Je n'étais pas au repas, je surveillais sans cesse en direction des toilettes pour essayer de savoir a qui appartenait ce joli membre qui avait fait une insertion dans mes toilettes. Bob s'en rendis compte et me demanda ce que je regardais. Je lui expliquais que dans les toilettes où j'étais, il y avait un gros trou de voyeur dans la paroi et que pendant que j'étais en train de faire pipi, apparu par ce trou un joli sexe en érection. Bob se mit à sourire "tu l'as sucé au moins? Mais non pas du tout lui dis-je pour me défendre. Même pas un petit peu, je trouve que tu as été bien longtemps me dit-il en voyant mon air embarrassé, comme s'il m'avait prise en flagrand délit de pompage alors que je n'avais rien fait. Tu sais ton trou ce n'était pas pour les voyeurs mais pour des gars qui ont envie de se faire sucer la bite par un ou une inconnue. Ce petit jeu existe beaucoup dans les lieux fréquentés par des gays mais cette pratique à évoluée également dans des clubs libertins et d'autres lieux publics. Et cela va des fois plus loin selon les désirs de la femme, celle-ci peut prendre du plaisir avec la queue d'une personne qu'elle ne connaît pas. Ce trou s'appelle un "glory hole" c'est une autre excitation un peu comme celle que tu as connu lorsque je t'ai offerte les yeux bandés à cet homme qui t'a faite jouir rien qu'en te caressant et en te titillant le clito.( voir Mourir de plaisir en branlant mon clito) Rien qu'en me parlant de tout cela, les souvenirs revenaient à la surface et je sentais que j'étais en train de mouiller le fond de ma culotte.

C'est un plaisir que tu n'as pas encore gouté ma chérie me dit Bob et si tu veux à la fin du repas, tu pourras essayer si tu as la chance de voir un autre sexe passer par le trou. Je ne te laisserais pas seule, j'irai dans les toilettes avec toi pour prendre des photos de ce dernier plaisir de vacances. Avec toutes ces explications je n'avais pas vu qui était sorti du sous sol et j'essayais de savoir à qui appartenait le sexe que j'avais pu observé. Si j'avais su que c'était fait dans ce but là, j'aurais pu en profiter, la longueur d'un joli sexe me rappelait de très bons souvenirs.(voir Un trio pour mon anniversaire)

Après le dessert Bob commanda deux cafés, pour dans une demie heure dit-il au serveur. Je pense que celui-ci avait compris, en nous levant de table pour nous diriger une nouvelle fois vers les toilettes, il me fît un clin d'oeil.

Je pris le même petit coin que tout à l'heure, Bob me dit qu'il allait se transformer en voyeur et prendre quelques photos par le trou des toilettes. J'ai soulevé ma robe pour retirer mon string pour pisser et j'entendais le déclic de l'appareil à chaque fois qu'il prenait une photo de l'autre côté de la cloison. Puis il vînt me rejoindre dans mes toilettes après avoir frappé trois petits coups pour me faire savoir que c'était lui. Je lui ouvris la porte et je me suis assise sur la cuvette pour évacuer les quelques dernières gouttes qui restaient dans ma vessie. Bob m'enlaça, m'embrassa et me déshabilla entièrement en me caressant la fente. A l'idée de savoir qu'un inconnu pouvait me voir de l'autre côté de la cloison toute nue par le glory hole me faisait mouiller. Il n'a pas fallut attendre très longtemps avant d'entendre le verrou de la porte à côté se fermer. A croire que nous étions surveillés dans le restaurant ou alors que le serveur prévenait des habitués dès qu'une femme ou un homme descendait aux toilettes. Son clin d'oeil complice y était certainement pour quelque chose. Une bite apparût dans le trou du mur, je fis un petit signe à Bob pour lui montrer mais je n'osais pas la toucher. Mon compagnon sans dire un mot me fis de grands gestes significatifs, me montant que je devais la branler avec la main. Mes doigts enserrèrent ce sexe et avec un mouvement de va et vient, je me suis mise à masturber ce sexe inconnu. Je le sentais durcir dans ma main. Bob dirigea ma tête vers ce membre en érection en me faisant signe de le prendre dans la bouche. Je pris ce gland entre mes lèvres tout en le tenant entre mes doigts pour l'aspirer.

alt

Après quelques aller et venue sur ce tuteur jusqu'au fond de ma gorge je le sentis tressaillir, il était prêt à éjaculer. Je me suis retirée, un jet de sperme chaud vînt atterrir sur mes seins. Je compris un peu mieux pourquoi Bob m'avait mise toute nue, il m'essuya le corps avec du papier toilette et ce sexe inconnu quitta l'orifice. Bob me montra les quelques photos qu'il avait prises durant ma prestation. Il me demanda si j'avais aimé, c'est vrai que ce n'était pas une expérience ordinaire, en me caressant la foufoune il avait eu sa réponse, elle était trempée de mouille. J'allais me rhabiller quand j'entendis de nouveau la porte des toilettes voisines se refermer. Bob me fis signe de ne pas faire de bruit, cette fois je surveillais le glory hole pour voir si une autre bite aller faire son apparition. Une superbe queue noire et longue passa au travers de ce trou. Je me demandais comment cet inconnu savait qu'il y avait quelqu'un pour lui sucer la bite de l'autre côté? Le service de renseignement devait bien fonctionner. Cette fois mon compagnon n'avait pas eu besoin de me faire des signes, j'étais déjà à genoux devant cette bite en érection que je n'ai pas eu besoin de masturber pour me la mettre dans la bouche. Je frottais ma bouche sur ce superbe gland qui m'humidifiais les lévres avec les quelques perles de sperme qui sortaient de son méat et qui libérait aussi ma cyprine que je sentais couler entre mes cuisses. Les quelques gouttes de liqueur d'homme que j'avais sur le bout de la langue me paraissait épicées en tout cas différente de toutes celles que j'avais goutées. Décalotant son prépuce, je passais ma langue sur les petites perles de la couronne de son gland. Je le sentis sa bite tressaillir dans ma bouche et j'ai entendu de l'autre côté de la cloison un petit gémissement de plaisir. J'étais heureuse de procurer cette sensation de jouissance à mon inconnu que j'imaginais beau comme un dieu. Ce petit tressaillement me donna l'envie de le faire jouir. Je me suis mise à le pomper fougueusement m'enfonçant sa verge entière jusqu'au fond de ma gorge. Je pensais aux paroles de Bob qui me disait au restaurant:" Et cela va parfois plus loin selon les désirs de la femme". Il a voulu dire que je pouvais m'enfiler cette jolie queue ébéne dans mon tabernacle si je le désirais? Un regard vers mon photographe qui me compris aussitôt en me tendant un préservatif. En me mettant penchée les fesses contre la paroi je pourrai m'enfoncer la trique de mon bel étalon dans ma grotte humide par derrière. Mais au moment de passer à l'acte, un jet de sperme gicla dans ma bouche tenant cette queue noire dans la main, cette liqueur de corps d'homme continuait à se déverser dans ma bouche. Après avoir montrer ce sperme sur ma langue pour une photo, je l'ai avalé plutôt que de le cracher laissant dans ma bouche un petit goût épicé.

alt

J'étais un peu déçue de n'avoir pas pu jouir avec cette trique de chair dure comme du bois d'ébéne qui se serait enfoncée entre mes grandes lèvres lubrifiées prêtes à la recevoir et qui me rappelait de très bons souvenirs.(voir Deux noirs pour une blanche ou Un morceau de choix pour ma chatte) Cette belle queue avait disparu du glory hole J'avais été un peu trop experte dans ma fellation, n'ayant pas su sentir venir à temps l'éjaculation de mon black. Je me suis rhabillée rapidement sans attendre de voir apparaître un autre sexe dans le trou, je n'avais pas envie de me faire tout le restaurant dont le service de renseignement marchait parfaitement bien. Je voulais rester sur cette agréable expérience ou ce beau, gros et long boudin antillais qui occupait toute ma bouche avait craché sa sauce épicée dans le fond de ma gorge.

En remontant au restaurant, j'avais l'impression que ma prestation dans le glory hole avait fait le tour des tables, un second clin d'oeil du serveur en nous apportant le café me fît comprendre qu'il était au courant de ce qui s'était passé dans les toilettes. Je cherchais dans la pénombre des alcôves si je reconnaissais mon inconnu, mais je ne croisais que des regards insistants d' hommes qui avaient l'air de me demander de les pomper à leur tour. Le café enleva un peu le goût pimenté du sperme dans ma bouche. Ne me sentant plus très a l'aise dans cet endroit devant tout ce monde qui me regardait, nous sommes sortis après avoir payé l'addition, pas mécontante du tout de cette verge inconnue.

Bisous à tous mes fans et à bientôt pour une autre aventure Chantal

Rencontres Libertines et changiste}

Calendrier

« avril 2018 »
lu ma me je ve sa di
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30            

Récemment…

Archives

Images aléatoires




Syndiquer


Blog Officiel NousLibertins.com | Clubs échangistes | Blog Libertin | FAQ |