moi, Chantal la libertine

chantal

Album(s) photo

Catégories

Liens

Un morceau de choix pour ma chatte

Publié par chantal le 04 décembre 2010 à 12:35

Un morceau de choix pour ma chatte

Nous sommes de nouveau devant l'appartement de Loukas, qui avait accepté à la demande de mon compagnon de faire venir un de ses copains pour faire une partie de jambes en l'air à trois. J'avais eu le droit avec ces deux beaux mâles à une double pénétration. Mais il n'était pas content, non pas de m'avoir baisée mais d'avoir été obligé de me partager avec son ami, pour éviter toutes polémiques et afin de rester en bons thermes avec mon admirateur, Bob lui avait dit que s'il arrivait à se libérer, nous pourrions revenir demain pour lui seul. Pour ma part, je n'étais pas contre, j'allais retrouver sa belle et longue verge toute lisse, bien que j'avais encore un peu le trou de balle endolori de la veille pour m'être faite enculé par Boris.

Loukas nous servit une coupe de champagne directement dans la chambre cette fois, il avait changé la housse de couette du lit sur laquelle j'avais laissé des traces de jouissance. J'ai également changée de tenue, je portais une mini-jupe noire avec un haut de la même couleur décolleté devant et derrière et aucun sous vêtement mis à part un porte jarretelle blanc pour maintenir mes bas. Loukas m'avait dit qu'il aimait cela dans un de ses courriers, aussi pour lui faire plaisir dans mes deux rendez-vous avec lui, j'ai mise des bas tenus par un porte jarretelle.

Allongée sur le lit toute habillée, Loukas après avoir retiré son tee-short s'allongea près de moi et m'embrassa glissant sa langue dans ma bouche, nous nous enlaçons dans un long baiser sous les yeux de Bob, ma mini jupe s'était relevée au ras de ma moule laissant voir la fin de mes bas. Je pris les commandes en lui retirant son jean et son caleçon pour mettre à l'air sa belle queue noire. Je me suis pourtant occupée de sexes tout bronzés au centre naturiste mais avoir un bel et gros membre ébéne pour moi toute seule me rendait chaude bouillante. J'ai chevauché Loukas nu en lui tenant le sexe tandis qu'il écartait les bretelles de mon chemisier qui me servaient de soutien gorge, libérant ainsi mes deux seins. Je sentais mes tétons se durcir quand il me suça l'un d'eux en me le mordillant doucement. Des frissons d'amour me parcourérent tout le corps. Je me mis à le branler pour le faire bander mais Loukas voulait profiter de mon corps il me renversa sur le lit et glissa sa tête entre mes cuisses pour me butiner la foufoune. J'écartais au maximum pour qu'il puisse enfoncer sa langue épaisse dans la fente de ma tirelire chatouillant profondément la paroi interne il en aspirait toute la cyprine que je produisais. De ses deux mains il me caressait les seins en les passant sous les bretelles de mon corsage. Sa langue enfouie dans ma foufoune et ses épaisses lévres me butinaient ma fleur allant chercher le nectar au fond de ma corolle. Après s'être bien délecté de mes chairs intimes, Loukas se mît sur moi à quatre pattes pour m'embrasser, de mes deux mains je lui attrapais sa longue queue flasque, il ne bandait toujours pas, je me mis à le masturber, petit à petit je la sentais grossir. Je lui attrapais la grappe en lui malaxant les testicules, son pieu surmonté d'un gros bourgeon rose violacé s'était dressé et me faisait penser à ces petites statuettes sculptées en ébéne surmontées d'un énorme sexe. A ce moment la j'avais très envie de lui, ma cyprine avait envahie ma chatte et j'étais prête à le recevoir.

Bob qui me connaissait bien et qui me regardait prendre du plaisir avait vu que c'était le moment que j'attendais pour me faire baiser après ces longues préliminaires. Il tendit un préservatif à Loukas qu'il avait acheté en pharmacie avant de venir en prenant soin de prendre la plus grande taille. Le pharmacien lui a d'ailleurs demandé une seconde fois si c'était bien la dimension qu'il voulait. J'ai souris quand j'ai vu son assistante lever des yeux admiratifs en direction du sexe de mon compagnon. Loukas déroula la capote le long de son sexe, je mis mes deux pieds sur ses épaules et enfila la tête de son noeud dans l'entrée de ma grotte. Son gland s'était ouvert le passage en écartant la fente de ma foufoune toute mouillée. Bien que je l'avais eu la veille entre mes cuisses, j'avais déjà oublié qu'elle était aussi grosse et aussi longue ou alors j'étais trop occupée à sucer la bite de son copain que je trouvais très mignon, quand il m'a pénétrée. La position aidant, il enfonça son pieu si profondément, que j'avais l'impression d'être écartelée.

 alt

 Jamais un homme, ni même un godemichet était rentré aussi loin dans mes entrailles. Au début un peu crispée peut être, je sentais son engin de torture  entrer dans mes chairs vierges de toutes pénétrations. Petit à petit la douleur s'estompait, ce membre hors norme enfoncé si profondément dans mon pissoir commençait à me procurer du plaisir. Loukas s'en rendit compte, relevant un peu plus mes jambes sur ses épaules, pour mettre ma chatte dans l'axe de sa verge, il redoubla de virilité, en activant sa cadence. Je lachais un petit cri de jouissance chaque fois que mon baiseur s'enfonçait au fond de ma foune. Cette partie vierge de toute introduction était plus sensible que le reste de ma vulve et Loukas s'efforçait de faire durer le plaisir. Je sentis son membre se gonfler avant de m'envoyer la sauce, les spasmes de son membre m'envahirent le corps de frissons. Puis il se retira me laissant un vide entre les cuisses, sa queue ne s'était presque pas ramolie et Loukas venait de retiré son préservatif et s'en remettait un autre. Il avait l'intension de me remettre cela mais cette fois dans le petit trou. Je lui en ai refusé l'accès car mon trou du cul était encore très sensible pour avoir été sodomisée la veille par son copain qui pourtant avait la queue plus normale que la sienne. Je pense que si j'avais été seule avec lui, il n'aurait pas tenu compte de mon refus en voyant le regard qu'il lança en direction de Bob pour essayer d'avoir son approbation. Mais mon compagnon tout comme moi lui refusa l'accès de mon anus. Loukas était un peu déçu par mon refus et de celui de Bob mais son envie était encore très présente. Il me présenta sa trique devant ma bouche pour que je lui suce. Sa grosse queue glissa entre mes lévres et s'enfonça jusqu'à mes amygdales et me donna un haut de coeur. Je pris son sexe d'une main en la plaçant à la base de son pénis pour éviter qu'il me l'enfonce aussi profondemment. Je lui malaxais son petit sac de testicules de l'autre main, la peau était ferme mais flétrie, sa paire de couilles ressemblait à une bogue de noix. Je lui ai levé le sexe pour lui mordiller ses bourses recouvertes de petits poils noirs et frisés. Loukas avait pris sa chose en pleine main pour se masturber en me tripotant les seins Pour la seconde fois, il rempli son préservatif de sa semence.

Une nouvelle fois il se plaigna à Bob de ne pas avoir pu faire tout ce qu'il voulait avec moi, faisant référence à ma petite pastille brune que nous n'avions pas voulu qu'il me l'écartelle. Pensant peut être avoir un autre rendez-vous pour le lendemain, cela avait si bien marché la première fois. Mais Bob n'étais pas dupe de son petit manége en le remettant rapidement à sa place. Il lui lassa les quelques préservatifs ultra large qui restaient ne pouvant servir à aucun autre soupirant avec lesquels nous avons encore rendez-vous. Nous prîmes congé de Loukas en le remerciant car je mettais faite prendre pour la première fois par une big queue noire et j'avais prise du plaisir.

Nous prîmes congé de Loukas car une autre aventure nous attendait demain.

Bisous à vous tous                      Chantal

              

Rencontres Libertines et changiste}

Calendrier

« juillet 2018 »
lu ma me je ve sa di
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          

Récemment…

Archives

Images aléatoires




Syndiquer


Blog Officiel NousLibertins.com | Clubs échangistes | Blog Libertin | FAQ |