moi, Chantal la libertine

chantal

Album(s) photo

Catégories

Liens

Secrétaire particulière

Publié par chantal le 15 mars 2016 à 15:30

Merci à tous ceux que me laisse un petit commentaire, vous êtes nombreux à venir me mater et la moindre des choses est de remercier si vous voulez continuer à me suivre dans mes aventures coquines.

alt

Secrétaire particulière

Au beau milieu de la semaine, la secrétaire de mon patron est venue me dire qu'il voulait me voir à la fin de mon travail dans son bureau sans autres explications. Je me suis demandée toute la journée ce que je pouvais avoir fait de mal pour qu'il me convoque. A dix huit heures alors que tout le monde rentrait chez eux, je me suis présentée devant sa porte légérement stressée. Après avoir frappé, j'entendis de l'autre côté une voix rauque qui m'autorisait à rentrer. Il était en train de téléphoner et me fit signe de m'assoir. Ayant raccroché et s'adressant à moi:"Vous vous demandez pourquoi je vous ai convoqué ? Tout simplement parce que j'ai besoin d'une nouvelle secrétaire, Virginie nous quitte lundi pour suivre son mari muté dans le sud. J'ai donc pensé à vous si cela vous interresse. C'est une promotion et vous serez rénumérée comme il se doit. Vous aurez votre bureau à côté du mien. Mais en contre parti je vous demanderais parfois de rester un peu plus tard et de devoir m'accompagner dans certains de mes déplacements en plus de votre travail habituel. Il faut que j'en parle à mon compagnon lui répondis-je. Désolé, mais il me faut une réponse ce soir c'est oui ou non? -Mais je peux tout de même passer un coup de fil à mon compagnon? - Si vous voulez me dit-il en me présentant le téléphone. J'expliquais à Bob ma situation pour avoir son avis.  Si c'est une promotion me dit-il cela ne se refuse pas. Dès que j'ai accepté l'offre, j'ai pu voir un large sourire sur le visage de mon patron.  - C'est bien d'avoir prise cette décision nous allons trinquer à notre nouvelle collaboration. Il se leva pour ouvrir du champagne et m'en tendit une coupe en même temps il me présenta un contrat  qui était prêt sur son bureau pour que je le signe. A votre promotion me dit-il en cognant son verre contre le mien. En passant derrière moi il prit mes deux seins dans ses mains par dessus mon corsage en m'embrassant dans le cou.

alt

Surprise, j'ai eu un geste de rétissance en voulant me dégager de son emprise. D'un ton plus autoritaire il me dit: " -Tu n'as pas toujours été aussi prude, samedi soir lorsque je t'es vu t'exhiber toute nue sur un site coquin du web, je connais toutes tes jolies formes et même ce que tu caches dans ton soutien gorge et dans ta culotte et cela m'a beaucoup excité. Alors s'il te plait ne soit pas aussi pudique maintenant que tu es devenue ma secrétaire personnelle, je sais que tu n'as pas froid aux yeux et c'est d'ailleurs pour cela que je t'ai choisie". Il n'a pas tardé à me tutoyer, j'étais déjà devenue très proche pour lui. Quand je pense qu'il me matait derrière son ordinateur en se masturbant peut être devant mes cuisses ouvertes comme les trois cents quarante trois voyeurs qui ont vu mon abricot juteux ce soir là . Il attrapa ma main et la plaça sur le renflement de son pantalon: Il bandait. Ce que je craignais en m'exhibant sur le net c'est d'être reconnue par des collègues de travail ( voir Exhibée devant des centaines de voyeurs.) J'aurais pu être à la merci des railleries de bureau mais apparemment il n'y a que mon patron qui a profité de ma nudité, cela aurait pu être pire puisque je profite d'une "promotion canapé" qui n'est pas du tout négligeable. Depuis mon changement de situation des tas de questions se bousculent dans ma tête. Je ne savais pas comment Bob allait réagir en rentrant ce soir à la maison, lui qui accepte de m'offrir à d'autres hommes pour que je prennes du plaisir à la seule condition qu'il soit présent et là il est absent. Bien sur il était d'accord au téléphone pour que je prennes la promotion, mais il ne savait pas tout comme moi que ce nouvel emploi comportait une clause qui était de devenir la maîtresse de mon patron. Bob a une grande ouverture d'esprit pour me laisser parfois seule dans les bras de mon amant (voir Plaisirs de chair avec mon boy friend.) j'espère que cette décision de notre part n'affectera pas notre couple . Et cette Virginie, son ancienne secrétaire, cette sainte nitouche qui devait certainement avoir eu sa promotion également grâce à son cul et qui maintenant doit savoir que je vais me faire baiser par notre boss. Mais après tout nous ne devons pas être les seules. Je perçois mon exhibition sur le net comme  un cadeau du sort puisque dans un premier temps cela m'a permis de rencontrer Doan (voir Du virtuel au réel avec Doan) et le week-end suivant ses amis blacks, qui m'ont laissés de merveilleux souvenirs (voir Soirée 100% chocolat noir) et en plus une promotion canapé.   

alt

Pendant que j'étais dans mes pensées  Marc (mon patron) n'avait pas perdu son temps en me retirant mon corsage sa main c'est posée sur mon balconnet avait fait jaillir mon téton de mon soutien gorge pour me le sucer

altaltalt

Tout allait maintenant très vite, j'étais embarquée dans une aventure dont je n'avais plus le contrôle. Marc baissa son pantalon et il a sorti sa bite en érection qui était d'une bonne longueur mais beaucoup moins épaisse que celles que j'ai connue dans mes précédentes aventures. La situation était cocasse je tenais dans la main la merguez de mon boss qui était il ya encore quelques heures mon respectable patron. (J'étais tout de même encore à ses pieds) En appuyant sur mes épaules il me fit comprendre que je devais me baisser pour la lui sucer. Je lui fis une fellation qu'il avait l'air d'apprécier d'après les quelques râles qui sortaient de sa bouche. Il fit glisser la fermeture éclair de ma jupe qui tomba à mes pieds. Marc n'imaginait pas que les dessous que je les portais aujourd'hui étaient un cadeau de Bob et que je les portais pour la première fois voulant  faire la surprise à mon compagnon ce soir. L'ensemble était composé d'un string et d'un soutien gorge à balconnet surmonté d'un porte jarretelle et de bas noirs. Marc se déshabilla entièrement et s'allongea sur son bureau. Après une longue fellation, les rôles s'inversèrent, c'est moi qui me suis retrouvée sur le dos, écartant mon string, Marc mis sa tête entre mes cuisses, plaça  mes jambes sur ses épaules et me tenant par la taille, colla ses lèvres sur ma fleur toute lisse pendant que sa langue me titillait le pistil. Sa langue sussurait le nectar tel une abeille qui irait le chercher le au plus profond de ma fleur. Je ne me posais plus de questions profitant de l'instant présent que me procurait cette douce caresse.

alt alt .alt

Puis se plaçant derrière moi appuyée sur le bureau en position de levrette, il fit glisser son membre dans ma raie du cul lubrifiant au passage ma petite rondelle brune avec les quelques perles de sperme qui sortaient de son gland. Il déroula un préservatif qu'il alla chercher dans un tiroir de son bureau. Je compris que Virginie, tout comme moi s'était faite baisée dans cette même pièce. Se replaçant derrière moi, Marc m'enfonça sa trique dans mes entrailles, celle-ci glissa toute seule dans ma fente lubrifiée à souhait. Je sentais à peine sa chipolata après avoir connu les boudins noirs de Doan et de ses amis  (voir Du virtuel au réel avec Doan et Soirée 100% chocolat noir.) Après quelques va et vient, mon boss déchargea son floute dans la capote et se retira dans un râle de satisfaction. Je commençais à me rhabiller lorsque son téléphone de bureau sonna. Réponds Chantal me dit-il, puisque c'est maintenant ta nouvelle fonction. En me présentant c'était l'épouse de Marc que j'avais au bout du fil qui voulait savoir à quel heure il allait rentrer. En professionnelle je lui ai répondu d'attendre que j'allais lui demander dans son bureau pour ne pas éveiller ses soupçons alors qu'il était derrière moi en train de me caresser les seins. Nous avons fini ensemble la bouteille de champagne avant de partir maintenant qu'il avait mis sa femme au courant que nous avions beaucoup de travail. Il n'en était pas de même pour moi qui devait expliquer à Bob mon retard et ce qui s'était réellement passé dans le bureau de mon patron.

alt

Cette histoire à une suite que je vous conterais dans le prochain épisode et qui s'intitulera (De la knacki au boudin noir)

Bises à tous mes fidèles admirateurs et mes fans Kiss  Chantal

 

Rencontres Libertines et changiste}

Calendrier

« décembre 2018 »
lu ma me je ve sa di
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31            

Récemment…

Archives

Images aléatoires




Syndiquer


Blog Officiel NousLibertins.com | Clubs échangistes | Blog Libertin | FAQ |