moi, Chantal la libertine

chantal

Album(s) photo

Catégories

Liens

Offerte et soumise à mon Maître

Publié par chantal le 17 novembre 2018 à 06:28

Curieuse comme je suis et toujours à la recherche de nouvelles sensations, je n'ai pas pu dire non à mon Maître lorsqu'il m'a demandé si je voulais bien passer une nuit au donjon ayant des clients de la haute siciété qui me désiraient. Seulement vous savez que mon compagnon n'est pas d'accord pour que je m'y rende. Mon chéri ayant l'interdiction d'y participer de façon à garder l'anonymat de ces Messieurs. Je profite de que Bob soit absent pour prendre seule la décision d'y passer la nuit, je ne sais pas comment il va le prendre à son retour....!! 

alt

Offerte et soumise à mon Maître (première partie)

Je suis bien ennuyée, je viens de recevoir de mon Maître un coup de téléphone me demandant de venir ce soir au donjon en me disant qu'il avait des invités de marque et que l'un d'entr'eux voulait me revoir. Je ne sais pas trop que faire, Bob est en déplacement pour quelques jours et je n'arrive pas à le joindre, son portable restant muet. Maître Jean m'a demandé de porter une tenue sexy. Je sais que mon chéri ne serait pas d'accord pour que je me rende à ce genre de rendez-vous seule mais il est très ouvert d'esprit et ne m'a jamais interdit de me rendre au donjon bien que son entrée lui soit interdite. La curiosité de ce genre d'endroit est la plus forte aussi je décide d'y aller seule. Je me suis préparée en m'épilant les quelques poils qui avaient repoussé sur le pubis et c'est toute en cuir que je me suis rendue à mon rendez-vous avec un petit sac de voyage comprenant des dessous. J'ai prise plusieurs tenues en noir, blanc et rouge, mon chéri m'avait dit un jour que ce sont des couleurs qui excitent bien les hommes. Devant la demeure de mon Maître je me suis présentée à l'interphone comme il se doit: " C'est le numéro 23 pour le donjon" Et le lourd portail d'entrée s'est ouvert. Il n'y avait encore aucune voiture dans la cour du château. J'ai frappé à la porte avec une certaine apréhension et le trouillomètre à zéro ne sachant pas à quelle sauce j'allais être mangé ce soir. Bien que Bob ne peut pas m'accompagner dans ce genre de réunion, je me sens plus rassurée lorsqu'il m'attends à l'extérieur, c'est idiot mais c'est comme cela.

alt

La porte vient de s'ouvrir, j'annonce une nouvelle fois "Je suis le n°23" le majord'homme m'accompagne jusqu'à la salle de torture que je connaissais déjà pour y avoir été éduquée. (voir Initiation soft au sado-masochisme par mon Maître). C'est Maître Jean qui m'a reçu, tout de cuir vêtu lui aussi et un martinet à la main. " Tu as fais bonne impression la dernière fois, si bien que l'un de mes invités te voulais absolument ce soir et si je t'ai faites venir un peu plus tôt c'est pour m'assurer que tu n'as rien perdu de l'apprentissage de ta soumission que je t'es enseigné" (voir Séance de sado-masochisme pratiquée par Maître Jean). Il retira ma robe et mon slip me laissant nue avec ma guêpière et mes bas avant de m'attacher à la croix qui était fixée au mur. Il me posa un bandeau noir sur les yeux et des pinces sur les tétons.

alt

Il commença à me fouetter la vulve d'abord doucement en me la fouettant de plus en plus fort, mon sexe commençait à me chauffer. Entre mes jambes écartées il posa un gode sur le bord de ma fente et écartant mes lèvres de ses deux mains il me l'enfonça dans le vagin en le maintenant avec un doigt jusqu'à le faire disparaitre complétement dans mon trou.

 alt alt

"Fais travailler ton muscle constricteur de ta vulve pour maintenir le gode à l'intérieur de ton vagin sans que je le maintienne. Les japonaises le travaille régulièrement pour offrir du plaisir à leur partenaire." Je m'exécutais en silence pour ne pas subir l'emportement de mon Maître . Bien que je fasse mon possible pour garder cet intru entre les cuisses je sentais qu'il ressortait lentement hors de mon orifice.

alt

Maître Jean s'en était rendu compte et n'était pas content du tout "Tu ne fais aucun effort, ce n'est pas ce que je t'ai ordonné, je vais être obligé de te punir pour que tu comprennes." Il me détacha de la croix pour m'allonger sur une table en me demandant de bien écarter les jambes en guidant mes pieds sur un reposoir comme sur une table de gényco puis il m'attacha les mains au dessus de ma tête. La chatte écartelée, il plaça des pinces sur mes grandes et petites lèvres en leur pratiquant une élongation. 

alt

Il m'a laissé seule un bon moment dans cette position. La violente douleur que j'avais ressentie à la pose des brucelles et à l'étirement de mes lèvres avait pratiquement disparue. Si bien que mon Maître qui devait connaitre cela vint me retrouver pour tirer un peu plus sur mes escaloppes pour les faire sortir en dehors de ma fente. Le temps passé dans cette position m'a semblé une éternité. Pour oublier un peu à cette nouvelle douleur, je pensais à mon compagnon qui n'arrivait pas à comprendre que je prenne du plaisir de subir ces séances sado-masochiste. La porte de la salle des tortures s'ouvrit de nouveau "Bon, je crois que tu as comprise maintenant numéro 23, je ne t'es pas entendu geindre, je vais donc te libérer" me dit-il en me retirant mes pinces de mon sexe une à une. "Je te sens prête, tu seras une esclave parfaite pour mes hôtes, mais je dois aller recevoir tes invités aussi en attendant je vais te remettre sur la croix avec ton gode dans la chatte et cette fois tu n'as pas intérêt à ce qu'il glisse". Un bon moment plus tard il est de nouveau revenu me voir. "Il ne sont pas  tous arrivés, mais je vois que cette fois tu as bien fait travailler ton muscle constricteur" me dit-il en retirant ma guêpière et les pinces de mes nichons que je ne sentais plus et en me laissant toute nue et offerte sur cette croix.

altalt

Je me posais plein de questions car l'attente devenait interminable, je commençais à avoir froid dans le plus simple appareil dans cette cave sans chauffage. Je me demandais comment Bob réagirait quand il saura que je suis venue seule au donjon. Je me souvenais encore de ce qu'il m'avait dit: "Ces séances de sado-maso, tu sais où cela commence mais tu ne sais pas où cela peut  s'arrêter" et j'avais un peu peur de ce que j'allais subir comme sévices ce soir, combien d'hommes seront présents et que vont-ils me faire étant leur esclave pour la soirée mon corps leur appartenait. Je me demandais aussi si mes lèvres qui me brulaient encore allaient reprendre leur place entre les cotylédons de ma chatte après avoir subit cette élongation .La porte s'ouvrit et je fus enfin détachée. 

alt

Mon Maître glissa sa main entre mes cuisses pour en retirer le gode qu'il m'avait enfonçé et me félicita de l'avoir gardé ce n'est pas comme un plug que l'on peut garder dans le fion qui est maintenu par le sphincter par sa forme en olive . Il me demanda de me rhabiller en m'aidant à agraffer ma guêpière dans le dos puis il me prit dans ses bras et m'embrassa tout en me caressant la chatte. J'avais l'impression que mes lèvres étaient plus épaisses avec le traitement qu'elle venaient de subir. Je pense que ce long baiser était ma récompense d'avoir obéit à ses ordres. 

alt

Il avait emmené avec lui un ensemble de dessous coquins noirs, guêpiere, string, soutien gorge et une grande cape en cuir qu'il me déposa sur les épaules, pour laisser à mes admirateurs le soin de me déshabiller. J'étais prête pour être offerte à ses hôtes il me demanda de le suivre.(voir Dans la peau d'une "call-girl".)

La suite de cette aventure vous la trouverez dans le prochain épiside qui s'intitulera:(voir Ma nuit au donjon.)

Kiss Kiss Gros poutous à vous tous Chantal

 

Commentaires

oui

Jean-michel | 24/11/2018, 07:19

Oui, je serai ton soumis, à ton service !

pour Jean Michel

chantal | 19/11/2018, 14:13

Si j'ai bien comprise tu aimerais être mon soumis partager avec moi le fouet sur tes jolies petites fesses. Bises Chantal

toi

Jean-michel | 19/11/2018, 13:23

perso, dans mon donjon, je serai ton soumis et comme je connais ta douceur, ce serait le pied, un pur moment de partage !

Commenter
 authimage
Rencontres Libertines et changiste}

Calendrier

« novembre 2018 »
lu ma me je ve sa di
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30    

Récemment…

Archives

Images aléatoires




Syndiquer


Blog Officiel NousLibertins.com | Clubs échangistes | Blog Libertin | FAQ |