moi, Chantal la libertine

chantal

Album(s) photo

Catégories

Liens

Numéro 23 pour le donjon

Publié par chantal le 01 décembre 2017 à 14:28

C'est toujours un très grand plaisir pour moi de recevoir vos commentaires aussi je compte sur vous pour me les faire connaître. Vous savez que j'y réponds à chaque fois alors pourquoi ne pas dialoguer ensemble par le biais de ce blog. Bisous à tous. Chantal

alt

Numéro 23 pour le donjon

Vous vous souvenez peut être qu'après avoir subit ma scéance sado-masochisme de Maître Jean (voir Scéance sado-maso pratiquée par Maître Jean) que je vous avais dit que je ne participerais jamais aux soirées privées que mon Maître organisait parfois au donjon auxquelles il me conviait ? C'était une erreur de ma part, quelques mois plus tard je me suis retrouvée devant le portail en fer forgé du manoir à trois heures du matin. Mon mentor m'avait contacté pour me demandé si j'accepterais de participer à une de ses soirées. Bob m'avait conduite en essayant de me dissuader d'y participer, il se souvenait des traces de coups de fouet que j'avais reçu, il a fallut attendre huit jours avant qu'il disparaissent et qu'il puisse de nouveau me toucher. L'entrée lui était interdite, bien qu'il aime bien me voir dans les bras d'autres hommes, il n'a pas l'habitude de me laisser seule avec eux lorsque je me fais baiser. ( voir Mon chéri est candauliste) Ma décision ne devait pas lui plaire, mais j'étais curieuse de participer au moins une fois à une de ces soirées coquines. J'ai beaucoup hésitée avant de rappeler mon Maître pour lui donner mon accord. -"Tu es bien sur ma chérie de vouloir entrer là dedans? Je ne serais pas à tes côtés si tu as besoin de moi". Bob devait passer la nuit chez nos amis belges (voir Chez Chloé et Marc) je ne m'inquiéte pas pour lui connaissant Chloé, je ne pense pas qu'il va s'ennuyer, c'est à cause où peut être grâce à eux que je suis ici cette nuit. J'étais déjà descendue de voiture pour sonner au portail et m'annoncer "Numéro 23 pour le donjon". Le portail s'ouvrit seul et dans l'allée bordé d'arbres qui me conduisait an manoir, il n'y avait que de belles voitures de sport et même une rolls. Le majord'homme m'attendait à la porte et me débarrassa de mon manteau. J'étais habillée sexy et très classe dans une jolie robe noire en dessous noirs en tulle transparent, des hauts talons et des bas dim.Cette fois je fus emmené directement dans les sous-sol dans un endroit que je ne connaissais pas encore. Le domestique frappa à la porte en annonçant:"numéro 23 est arrivé" C'est mon maître qui vint ouvrir en me félicitant d'avoir franchi le pas et d'avoir accepté son invitation. A l'intérieur de la pièce quatre hommes masqués m'attendaient un verre à la main. Comme en principe, je devais rencontrer des personnalités, je comprenais très bien que je ne pouvais pas voir leur visage. Mon Maître m'offrit un verre tout en me présentant en étant le numéro 23 au cas ou l'un deux aurait voulu me rencontrer en privé, je suppose. J'ai eu à peine le temps de finir de boire que l'un d'eux s'approcha, glissant ma fermeture éclair de ma robe en bas des reins pour la faire glisser par terre. Dire que j'ai mise des dessous transparents pour venir ici et que personne ne s'en souciait, la seule chose qui avait l'air de les interresser c'était ma tchoune. Ils m'attrapèrent à quatre, en me soulevant par les jambes et les épaules, une main écarta mon slip, brutus et compagnie me l'auraient bien arraché pour aller plus vite.

alt alt

Un autre tenait ma culotte écartée pour ouvrir la voie à son accolyte afin qu'il puisse me glisser son doigt dans ma petite pastile brune, je me suis raidie en serrant mes fesses, mais j'étais impuissance dans les bras de ces quatre hommes. En moins de temps qu'il faut pour le dire ma culotte et mon sous-tif étaient tombés. Leurs mains se balladaient sur mon corps avec empressement. Je ne sais pas si c'est parce que j'étais nouvelle ou s'ils étaient en manque, mais ils ne me ménageaient pas.

 alt alt 

Ce gang bang ressemblait plutôt un viol collectif pour le moment mais je ne pouvais qu'en prendre qu'à moi et à ma curiosité de voir à quoi ressemblait ces soirées privées (voir Ramoneurs noirs pour mon gang bang) Cela ne me plaisait pas et je regrettais déjà d'être venue j'aurais refusé l'invitation si j'avais su et suivre les conseils de mon chéri. Je me débattais dans leur bras comme je pouvais, mais en vain j'étais impuissante entre les mains de ces quatre hommes, totalement à leur merci, Le mieux était de me résigner et de me laisser faire. 

alt alt

C'est vrai que mon maître m'avait apprise, lors de ma dernière scéance chez lui à lui être totalement soumise en me fouettant de plus en plus fort ma vulve et mes fesses lorsque je lui opposais une quelconque résistance.(voir Scéance sado-maso pratiquée par Maître Jean) j'ai été immobilisée en me tenant par les bras et les jambes cuisses ouvertes, mon abricot était ouvert jusqu'au noyau. D'ailleurs vous pouvez le voir vous aussi (voir Le noyau de mon abricot). J'ai comprise que toute résistance de ma part était inutile et que je devais être leur soumise comme me l'avait apprise mon Maître. Ils n'ont pas eu besoin de m'attacher aux chaînes du lit puisque que je m'étais rallier à leur cause et que je me laissais tripoter maintenant. Ils se déshabillèrent chacun leur tour pour profiter de moi.

alt alt

Huit mains pour me caresser, quarante doigts pour me fouiller, quatre bouche pour m'embrasser, quatre langues pour me lécher le sexe et l'anus, quatre membres en érections pour m'introduire et tout cela rien que pour moi, je commençais à ressentir du plaisir. toutes les parties de mon corps furent mises à contribution d'abord en préliminaires en me bouffant la chatte, en me mordillant les tétons ou en me doigtant la rondelle.

alt alt

Mes partenaires attendaient un peu plus de moi, en voulant que je sois active. Un des participant se mit à me chevaucher en me présentant son gland sur mes lèvres pendant qu'un autre après s'être encapuchonné le zizi entra dans ma foune humide. La situation bien que désagréable au début commençait à beaucoup m'exciter. Chacun leur tour, ils passèrent sur moi enfonçant leur pieu dans ma chatoune en crachant leur sauce blanche. C'est quand leurs batteries furent complétement vides que j'ai comprise que la fête était terminée. Ils se rhabillèrent en me laissant épuisée et nue sur ma couche. Je suis restée un moment pour récupérer avant de remonter du sous sol du donjon. 

Il faisait jour, et tous les participants étaient partis pour que soit respecté leur anonimat, il me serait impossible d'en reconnaître un seul sauf peut être par leur sexe ou leur parfum. Il ne me restait plus qu'à téléphoner à Bob pour qu'il vienne me rechercher. Je pense qu'il a du passer d'agréables moments en connaissant Chloé, leur nuit à du être mouvementée, je vais laisser ma petite pointe de jalousie sur le côté avec ce que je viens de subir avec quatre male rien que pour moi. Il ne restait que la rolls sur le parking, un des participants devait encore être dans l'établissement. J'ai demandé à Maître Jean s'il pouvait m'envoyer quelques photos de cette soirée privée et j'aimerais bien faire quelques clichés avec la voiture pour mon chéri qui adore les belles carrosserie ( je ne parle pas de Chloé). Après avoir eu la permission de son propriétaire c'est toute nue que j'ai été prise en photo devant la voiture à la demande de mon Maître.

 alt 

 alt

Il profita de moi une dernière fois pour me faire un cunni, cela m'a fait sourire d'avoir mon mentor à genoux devant moi pour me sucer la chatte. Pour finir une femme à toujours le dernier mot. Peut être que je devrais me reconvertir en Maîtresse, je l'ai déjà faite deux fois mais je ne suis pas faite pour cela. (voir Un soumis à mon service et Dressage et Soumission d'une lopette.)

Bises à vous tous Kiss Chantal

 

 

 

 

Commentaires

pour maroni

chantal | 29/11/2017, 08:08

C'est vrai que c'était un peu violent et je ne suis pas habituée à cela mais comme tu dis dans le feu de l'action j'ai prise du plaisir. Quand à Bob je ne lui ai pas tout expliqué dans les détails ne sachant pas si ma curiosité de découvrir autre chose ne prendrait pas une nouvelle fois le dessus de répondre présente à mon Maître. Merci pour le bisou humide et reçois les miens. Chantal

Peut-être. . .

maroni | 28/11/2017, 15:20

Bonjour à tous les deux,
Je ne suis pas un trop grand fan de cette pratique un peu trop viol-ente !
Mais je dois dire que de la façon dont tu te comportes et de la description que tu en fais, cela me fait quand même bien bander, et c'est quand même là le principal.
Peut-être réagirais-je de la même manière dans le feu de l'action !
Qu'en a pensé Bob ?
Je vous laisse,
à bientôt, par plume interposée !
Bisous sur ta foune humide.

pour dadou44

chantal | 19/09/2017, 13:06

Désolée tu habites un peu trop loin Bises Chantal

plan cul

dadou44 | 16/09/2017, 08:37

slt, on peut faire un bon plan cul ensemble? moi
je suis de nantes

Commenter
 authimage
Rencontres Libertines et changiste}

Calendrier

« décembre 2017 »
lu ma me je ve sa di
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31

Récemment…

Archives

Images aléatoires




Syndiquer


Blog Officiel NousLibertins.com | Clubs échangistes | Blog Libertin | FAQ |