moi, Chantal la libertine

chantal

Album(s) photo

Catégories

Liens

Nue sur la plage

Publié par chantal le 26 juillet 2012 à 16:20

Un petit commentaire de votre part me ferais grand plaisir. Alors n'hésitez pas à me laisser vos impressions puisque je vous fais plaisir en me montrant nue pour vous. Bisous coquins Chantal

alt

Nue sur la plage

Il est huit heures trente et nous sommes à notre sixième rendez-vous devant le magnifique monument des girondins. Il fait déjà chaud et nous avons quitté très tôt notre hôtel ce matin pour être au rendez-vous de BERNARD en plein centre de Bordeaux. en route Bob ne m'avait pas dit un mot sur notre journée d'hier où il était passé à la casserole, je ne lui en ai pas parlé non plus pour respecter son silence.

J'étais très à l'aise dans ma petite robe bleue décolletée. Une fiat blanche décapotable conduite par un homme d'une quarantaine d'année, petit et trapu du type méditerranéen avec des lunettes de soleil s'arrêta à notre hauteur. Mon compagnon s'avança c'était bien notre Bernard avec lequel nous avions rendez-vous qui nous proposa de passer la journée à la plage. c'était une excellente idée avec la chaleur qui allait faire en ville, nous serons mieux au bord de l'eau. Mon Bob me proposa de m'installer au côté du conducteur, tandis qui lui se glissa tant bien que mal à l'arrière. Il était plié en quatre, le pauvre! C'était très agréable de rouler les cheveux au vent, ma robe légère se soulevait avec l'air qui s'engouffrait dessous, découvrant le haut de mes cuisses. Cela excitait mon pilote qui jetait des regards furtifs. Timide jusqu'à lors, sa main effleura ma cuisse en passant la cinquième. Il balbutia des excuses incompréhensibles tout en jetant un oeil dans son rétro pour voir la réaction de mon compagnon, cela me fît sourire. Enrepassant un peu de rose sur mes lèvres je pus voir que Bob finissait sa nuit à l'arrière.

A pleine vitesse le vent coquin retourna ma robe sur ma tête, me laissant en petite culotte sur le siège. Bernard fît une embardée, je lui pris la main pour la poser sur le haut de mes cuisses. Ce frimeur, cet hidalgo du volant était d'une timidité maladive, tout au long du parcours sa main ne chercha pas à en découvrir davantage.

Le Porge était une plage ou les textiles et les naturistes se cotoyaient. Nous étions heureux de nous libérer de nos vêtements et d'offrir nos corps nus aux rayons du soleil. Bernard avait un probléme pour quitter son slip, profitant de notre inattention et s'armant de courage, il le retira et s'allongea rapidement sur le ventre sur sa serviette de bain. Il avait un beau petit cul potelé et poilu avec la marque blanche de son slip. Mon compagnon proposa d'aller à l'eau pour nous raffraîchir, ne pouvant pas faire autrement Bernard nous suivi et je pu enfin voir son sexe, il n'était pas très grand mais il était pourvu d'un gland énorme qui émergeait fiérement de sa tige, et me faisait penser à un champignon. Deux lourdes testicules maintenaient l'ensemble à l'horizontale comme s'il avait une mini érection ,le tout couvert de poils noirs jusqu'à la poitrine.

En jouant dans l'eau mon compagnon qui m'avait prise dans ses bras me lança dans ceux de Bernard qui n'avait certainement jamais touché une femme nue si contre lui. Ma main plongea le long de son corps pour lui tripoter son champignon sous l'eau. Je sentais sa tige se raidir un peu entre mes doigts. Je demandais à Bernard de me reposer doucement, pour la première fois, en me soutenant sa main se posa sur ma chatte, elle n'en bougeait plus et semblait scotchée.

Je plongeais sous l'eau pour voir son sexe, son énorme gland était devant mes yeux tel une plante aquatique qui émergeait des algues noires représentées par sa touffe de poils. Le spectacle était fascinant, mais l'érection retebait déjà au contact de l'eau. Ne voulant pas faire un remake du "grand bleu", je dus abandonner ma vision du monde sous-marin pour reprendre ma respiration. Nous sortîmes tous les trois de l'eau pour se faire dorer les fesses au soleil, entre mes deux amants je passais mes mains sur leur bas ventre pour leur caresser le sexe et les testicules à l'abri des regards. Bernard n'était pas habitué à ce genre de caresse, son sexe durcit très vite et il regardait sans cesse autour de lui pour voir si personne nous observait. Rapidement son membre fût secoué de spasmes et il éjacula dans ma main.

Dans la soirée, alors que la plage se vidait, le soleil et l'excitation m'avaient mise le feu au cul, j'avais envie de me faire baiser sur le sable. Allongée entre mes deux partenaires, nous prenons les derniers rayons de soleil, Bernard tenta de poser sa main sur ma cuisse tout près de mon sexe glabre.

alt

Il ne m'en fallait pas plus pour m'inciter à les caresser. Ils ne tardérent pas à être en érection. Caressante je m'attardais sur leur tuteur, en masturbant Bernard, sa tête de noeud que j'avais vu de très près sous l'eau avait prise du volume. Sentant qu'il était prêt à me baiser je me retournais lui offrant les deux hémisphéres et en me cabrant pour qu'il m'enfile par l'arrière. Prenant son sexe dans la main pour le guider vers mon con en chaleur, je sentis une fois encore les spasmes de sa bite qui déversa tout son sperme entre mes fesses sans avoir eu le temps de m'introduire, il était en plus éjaculateur précoce à moins que l'excitation était trop forte.

J'ai longuement regrettée de ne pas avoir été enfilée par ce gland qui était deux fois plus gros que mon compagnon. Ce devait être géant de sentir ce champignon m'écarter les lévres pour y faire son passage et de s'introduire en me dilatant les parois du vagin. J'en était toute mouillée en y pensant et je dus me rabattre sur la queue de Bob qui est toujours prête à contenter ma chatte qu'il fallait calmer de ses ardeurs.

La journée se termina à la terrasse d'un bar devant deux bières fraîches et d'un coca. Bob me plaça à la droite de mon éjaculateur qui se confondait en excuses pour ne pas m'avoir satisfaite en éjaculant bien avant de n'avoir pu me satisfaire. Je lui ai répondu que cela n'était pas bien grave et que je garderais tout de même un bon souvenir de cette journée, pour qu'il en soit de même pour lui, je lui pris la main pour la poser sur mes cuisses et en écartant mes cuisses il eut l'occasion de me caresser le mollusque pour la dernière fois sous la table.

alt 

Pour immortaliser notre rencontre , mon compagnon nous prît en photo Bernard et moi-même côte à côte. J'ai prise le soin en prenant la pose de bien écarter les cuisses sous la table pour que Bernard ai un souvenir inoubliable de notre rencontre.

 alt

Je pense que je vais être sur sa table de nuit, dans un cadre et qu'il se masturbera tous les soirs en regrettant lui aussi de ne pas avoir goutté à ma moule ouverte et baveuse que je lui montre sur la photo.

Voila si dans ces aventures ou sur mon blog vous vous reconnaissez ou vous me connaissez n'hésitez pas à me laisser un petit mot, cela me fera très plaisir et pour les autres idem, ce pourrait être votre tour si vous avez un phantasme à réaliser je suis preneuse

Bises à tous    CHANTAL.

VOUS POUVEZVOIR QUELQUES PHOTOS DE CETTE AVENTURE DANS L'ALBUM PHOTO SE RAPPORTANT A CE RECIT.

Rencontres Libertines et changiste}

Calendrier

« juillet 2018 »
lu ma me je ve sa di
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          

Récemment…

Archives

Images aléatoires




Syndiquer


Blog Officiel NousLibertins.com | Clubs échangistes | Blog Libertin | FAQ |