moi, Chantal la libertine

chantal

Album(s) photo

Catégories

Liens

Mourir de plaisir en branlant mon clito

Publié par chantal le 10 septembre 2010 à 13:08

 

J'attends comme toujours vos commentaires vous êtes plus de 3000 à être venu lire cet article et me regarder me regarder prendre du plaisir en me faisant masturber par un homme qui pourrait être vous mais malheureusement pour moi vous avez décidé de rester dans l'ombre

alt

Mourir de plaisir en branlant mon clito

Le soleil nous réveilla, c'est aujourd'hui que nous devons quitter Jean Claude, toutes les bonnes choses ont une fin. Son épouse rentre ce soir et nous avons du travail pour faire disparaître toutes les traces de notre passage. Bob me laissa seule avec lui dans la salle de bains pour un dernier au revoir. Nus tous les deux nous nous enlaçâmes très fort dans la douche en collant nos lèvres dans un fougueux baiser. Son membre après quelques heures de repos avait repris vigueur, son gland frottait contre mes lèvres intimes, leur demandant de s'ouvrir. Sans l'aide de l'un de nous deux, il trouva le chemin de son étui et s'enfonça doucement. Collés l'un à l'autre par le haut et le bas, nous ne faisions plus qu'un. Serrant et relachant les cuisses j'emprisonnais le mât sur lequel j'étais empalé pour qu'il sente combien j'avais envie de lui. Quelques mouvements complices de nous deux fîrent éjaculer JC dans ma chatte. Je fîs couler l'eau et comme il m'avait fait à la soirée échangiste je lui pris la tête pour la mettre entre mes jambes et je lui envoie mon jet d'urine mélé de sperme dans la bouche.

Bob entra pendant que JC était en train de délecter du nectar qu'il léchait en écartant mes glandes de Bartholin avec sa langue. Il nous demanda de nous dépêcher car l'heure tournait.

Une heure aprés nous étions sur le départ, JC n'a pas voulu que nous faisions un peu de nettoyage car il avait le temps de faire disparaître toutes les traces de notre passage, son épouse n'arrivant que ce soir. Notre départ fût un peu triste bien que nous savions que notre couple à trois allait se reformer en rentrant chez nous car Jean Claude était devenu mon sexe friend.

Nous partons en direction de Arles ou nous devons rencontrer un homme d'une trentaine d'année qui avait quelques problémes avec les femmes. Il me racontait tout dans ces lettres et moi j'essayais de le mettre en confiance. Je ne sais pas s'il était d'une timidité maladive ou si il avait du mal à s'exprimer verbalement par contre ses lettres étaient très enflammées et il devait regarder mes vidéos que je lui avais faites parvenir plusieurs fois par jour.

Notre rendez-vous était dans un studio qu'il avait en ville. La porte était close à notre arrivée, j'ai cru un instant qu'il ne viendrait pas mais j'avais son numéro de portable et Bob l'appela. Il lui dit que sa clef était sous le paillasson et que nous pouvons entrer et laissa quelques consignes à mon compagnon en disant qu'il travaillait et qu'il sera chez lui dans une heure.

Bob m'expliqua qu'il voulait que je sois attachée sur son lit en petite tenue avec un bandeau sur les yeux. Je fîs promettre à Bob de ne pas me laisser seule avec lui comme il avait fait avec Serge qui me faisait peur et m'avait administré une fessée dont je me souviens encore.

J'ai eu juste le temps de me mettre en guêpière, culotte et bas noirs et de chercher de quoi m'attacher au lit que trois petits coups retentirent à la porte. Bob me plaça le bandeau sur les yeux et alla ouvrir à Gilles. Je les entendais discuter doucement dans la cuisine quand la porte de la chambre grinça. Le suspense était total, l'obscurité, ne pouvant faire aucun geste ni des mains, ni des pieds me donna les pétoches, j'essayais de me rassurer en me disant que mon compagnon était là pour me surveiller et surtout Gilles que nous ne connaissions pas plus que cela. Malgrés tout cette peur de l'inconnu provoquait en moi une certaine excitation. Une main se posa sur l'une de mes cuisses et remonta doucement vers l'échancrure de ma culotte, je la sentais trembler en remontant ma cuisse, ma respration devînt plus intense, elle caressa ma foufoune par dessus le tissu qui commençait à se mouiller. Les cuisses ouvertes, le fond de mon slip entrait dans ma fente. Plus sur de lui Gilles, sans un mot détacha d'un côté le cordon de ma culotte et la baissa le long de ma jambe. Je phantasmais, ne sachant pas s'il était nu, en érection pour me caresser, s'il était beau ou moche? d'une main il écarta ma vulve pour mieux voir mes chairs intimes et juteuses. Ce contact charnel me fît prendre une respiration profonde qui fît sortir mes seins de leurs bonnets. L'autre main c'est mise à me les caresser. Il était doux avec moi et je ne pouvais pas lui rendre la pareille en lui caressant le sexe. Il entra un doigt dans mon orifice mouillé et le fît bouger en n'oubliant pas de le passer sur mon clito à chaque pénétration. Je prenais du plaisir et je crois que c'est ce qu'il cherchait de me faire jouir sans que je puisses lui empêcher certaines caresses que je ne supporterais plus car j'avais mains et pieds liés. Le verdict ne se fît pas attendre, ses caresses vaginales étaient de plus en plus précises en me titillant le pipion, ma cyprine avait envahie toute ma chatte. Je commençais à me tortiller de plaisir sur le lit, il intensifia le frotti, j'avais envie que cela arrête, pourtant je prenais un plaisir intense plus je me tortillais sur le lit, plus vite il me masturbait le clito. La jouissance montait en moi, je le suppliais d'arrêter, mais il ne lâcha pas son doigt de mon petit bouton.

 alt

 Puis il prit entre ses doigts mon clito qu'il avait réussit à faire bander, il devait sortir de ma chatte d'un bon centimètre car il arrivait à le tenir entre son pouce et son index, en le frottant entre ses deux doigts, il avait durci comme une petite bite en érection. Je sentais la cyprine me couler entre les cuisses. Je n'en pouvais plus, dans un râle de plaisir je perdis connaissance.

Quand je suis revenue à moi, j'étais libérée de mes liens et de mon bandeau sur les yeux. Je voyais mon jouisseur pour la première fois, il était nu assis à côté de moi, d'une quarantaine d'année et plaisant. Il avait un beau corps musclé et un petit sexe perdu dans ses poils et ses testicules qui ne bandait pas. Bob était également nu de l'autre côté et ils me caressaient tous les deux le corps. J'étais encore toute électrique et j'avais du mal à supporter ses mains sur moi. Je pris le sexe de Gilles en main en le masturbant pour le remercier de m'avoir faite jouir de la sorte il était expert en la matiére, je n'avais perdu connaissance que deux fois dans ma vie en jouissant. Je n'arrivais pas à lui faire grandir le zizou, j'essayais avec ma bouche mais ses les poils me gênaient un peu.

Bob me fît comprendre d'arrêter en m'expliquant que Gilles avait un probléme d'érection et que quand j'étais dans les pommes il voulait partir sans se faire connaître, c'était lui qui l'avait retenu et lui avait demandé de se mettre nu pour le mettre en confiance il se déshabilla également.

Je pris le parti de mon compagnon en lui disant que s'était divin de m'avoir fait prendre un tel plaisir et que beaucoup d'hommes ne savaient pas faire jouir une femme de la sorte avec de simples préliminaires je sais bien que je suis plus clitoridienne que vaginale mais il y avait longtemps que cela ne m'était pas arrivé.

C'est pour cela, Chantal que je voulais vous rencontrer les yeux bandés, j'ai connu tellement de moqueries et de sarcasmes avec mes conquêtes que j'ai honte de me montrer nu et en plus j'ai du mal à bander, je suis complétement complexé. Je suis suivi par un sexologue qui me dit qu'il faut que je reprenne confiance en moi et que cela finira par s'arranger.

Nous continuons notre conversation autour d'un verre dans un petit bistro près de chez Gilles en essayant de le décomplexer et de lui redonner confiance. Je lui donnais comme conseil de se raser les poils de son pénis ce qui le fera paraître un peu plus grand. Tard dans la soirée nous nous quittons pour rejoindre l'hôtel que nous avions réservé pour la nuit.

Bises à tous            Chantal 

VOUS POUVEZ VOIR QUELQUES PHOTOS DE CETTE AVENTURE DANS L'ALBUM PHOTO SE RAPPORTANT A CE RECIT.

Rencontres Libertines et changiste}

Calendrier

« décembre 2018 »
lu ma me je ve sa di
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31            

Récemment…

Archives

Images aléatoires




Syndiquer


Blog Officiel NousLibertins.com | Clubs échangistes | Blog Libertin | FAQ |