moi, Chantal la libertine

chantal

Album(s) photo

Catégories

Liens

Mon pot de miel attire les voyeurs

Publié par chantal le 09 octobre 2015 à 13:39

Quel genre d'aventure vous font particulièrement bander? un commentaire serait le bienvenue Bises coquines à tous Chantal

alt

Mon pot de miel attire les voyeurs

Premiers beaux jours, première bronzette. Nous décidons Bob et moi d'aller colorer un peu notre peau avant de partir en vacances pour cela nous nous rendons sur notre plage naturiste préférée. Il n'y a pas encore beaucoup de monde mais le soleil est au rendez-vous. Je vois déjà quelques voyeurs qui circulent dans les dunes. Nous quittons tous nos vêtements et nous nous installons sur le sable. Personne autour de nous, nous entendons simplement le bruit des vagues et des mouettes, dans un calme reposant. L'après midi avec la marée montante, il y avait un peu plus de vent et je commençais à avoir froid. Je me suis tournée face aux dunes. Le trafic piéton avait augmenté, des voyeurs s'étaient assis pas très loin de moi, guêtant l'occasion de voir ma moule s'ouvrir, ou de voir mon compagnon me la caresser. Bob était parti au bord de l'eau. J'aperçu caché derrière des ajoncs un mateur qui faisait semblant de regarder la mer avec des jumelles, il devait mater mon coquillage en gros plan. J'ouvris mes cuisses en sa direction en me caressant le berlingot, c'était une façon de lui montrer que je l'avais repéré et qu'il n'avait pas besoin de se cacher pour me mater. Il n'osa plus regarder dans ma direction.

alt alt

Bob est revenu tout mouillé, il s'était baigné, l'eau ne devait pas être bien chaude en ce début de saison. Le soleil n'étais pas encore assez fort pour le réchauffer avec ce petit vent du large. Il me proposa de monter dans les dunes pour se mettre à l'abri de ce petit vent, c'était avec plaisir car je n'avais pas très chaud moi non plus. Nous nous installons dans un petit creux dans lequel nous ne ressentons pas cette petite bise. Bob s'était endormi au soleil, un homme nu est passé près de nous en matant bien mon mont de vénus en passant. Il a disparu entre les dunes mais j'étais sure, qu'il était en planque pas très loin. Le soleil commençait à baisser et plusieurs voyeurs s'étaient accaparés des dunes avoisinantes dans l'attente qu'il se passe quelque chose. Bob se réveilla, se glissant contre moi, il m'embrassa en me tripotant les seins. Je ne lui ai pas dit que nous étions observés de toute part, sa main glissa le long de mon ventre pour venir me caresser la fente. Instinctivement mes cuisses s'ouvrirent pour qu'il me chatouille mon bonbon rose. Je voyais des têtes se lever derrière les dunes, nous venions d'allumer le feu. Un mateur un peu plus osé que les autres vînt se masturber devant nous, me montrant sa quéquette en érection. Bob arrêta de me caresser et me demanda si j'avais envie d'un inconnu? Voyant que je ne répondais pas, il prit son appareil photo en s'écartant de nous pour se mettre à son tour en position de voyeur et mater la tournure qu'allait prendre cet événement et intervenir au besoin.

alt 

Rapidement des têtes surgirent de toutes parts autour de nous et mes admirateurs de cet après midi sortirent de leur planque pour venir voir de plus près ce que je voulais bien leur montrer. Chacun d'eux essayait d'avoir une place au premier rang en se masturbant pour me montrer l'effet que je leur faisais. Des mains coquines se glissèrent entre mes fesses pour me caresser la cramouille. Un doigt inconnu se glissa dans ma fente mouillée et baveuse. Il faut que je vous dise que je prenais du plaisir d'être doigtée par des inconnus. Mon désir de me montrer nue se transformait au fil de mes aventures à des envies de caresses et parfois de pénétrations. Elles sont bien loin mes premières exhibitions ou je ne voulais pas plus de deux ou trois voyeurs à la fois.

alt alt

Tous les hommes se masturbaient autour de moi, les plus entreprenants me caressaient l'huître qui rendait son jus sous les attouchements. Les voyeurs étaient tous sortis de derrière les dunes, la vitesse à laquelle se propageait l'information qu'une femme s'exhibait était impressionnante. Je pense qu'ils doivent avoir un code entr'eux pour qu'ils rapliquent aussi vite.Cela ne peut pas être par portable puisqu'il sont tout nus ou alors je ne vois que le téléphone arabe. J'étais maintenant entouré d'une dizaine d'hommes qui s'aglutinaient autour de moi me montrant leur bijoux de famille et leur trique en érection. Il y en avait des longues,des petites, des grosses, des fines, des blanches et des bronzés. A quatre pattes dans le sable, les cuisses écartées je me laissais caresser par mes admirateurs et tripoteurs d'un soir. Voyant que j'étais peu farouche, mais plutôt consentante bougeant mon popotin à la cadence des mains baladeuses, un doigt s'engouffra dans les profondeurs de mon vagin et un autre me chatouillait mon trou de bronze. Un homme se présenta devant moi, la bite à la main et en me tenant la tête m'enfonçant sa verge jusqu'au fond de ma gorge m'obligeant à lui faire une fellation, la tête de son noeud qui avait trempée dans le sable était très désagréable à sucer. Je me vite dégagée pour cracher.

alt alt

Bob qui matait la scène est vite intervenu en pensant que cet individu venait de m'envoyer sa salve de sperme dans la bouche. Mes voyeurs étaient devenus un peu trop entreprenants, un homme d'un certain âge s'était même installé à califourchon sur moi comme pour me prendre en levrette. Ce vieux cochon pensait bien faire des mouillettes dans ma cramouille, mais c'était sans compter sur l'intervention de Bob. Mon compagnon vînt mettre un peu d'ordre en fixant des régles de bonne conduite en leur disant: "Vous avez de la chance que je vous laisse ma femme entre vos mains, alors s'il vous plait je vous demande de rester correct et d'avoir un peu de respect, rien n'est interdit du moment qu'elle est consentante, vous pouvez la caresser mais il est interdit de la baiser sans préservatif leur dit-il et n'oubliez pas que c'est elle qui décide ". Comme personne n'avait de capote anglaise sur lui, je n'ai pas été baisé. Ils continuèrent à me tripoter, des mains se posaient sur tout mon corps, me caressant les seins, ma chapelle fût également très visitée. Des lèvres vinrent se poser sur mon oeillet et une langue pointue essayait d'y entrer en écartant mes fesses pour le mettre en évidence. D'autres voyeurs étaient restés à distance et de pignolaient en regardant le spectacle qui s'offrait à leurs yeux. Peut être aussi pour ne pas apparaître sur les photos que prenait mon compagnon. Mon vicieux reprit sa position à cheval sur moi et déchargea son sperme sur mes fesses, faute de pouvoir me baiser. Quelques uns éjaculèrent dans le sable.

Bob vint mettre fin à cette exhibition  

Rencontres Libertines et changiste}

Calendrier

« décembre 2018 »
lu ma me je ve sa di
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31            

Récemment…

Archives

Images aléatoires




Syndiquer


Blog Officiel NousLibertins.com | Clubs échangistes | Blog Libertin | FAQ |