moi, Chantal la libertine

chantal

Album(s) photo

Catégories

Liens

Mes jets dorés

Publié par chantal le 05 juillet 2009 à 10:19

Vous pouvez me mettre un petit commentaire, ceux ci sont complétement anonymes et surtout ils me font plaisir de savoir que vous venez me lire sur mon blog. Bises coquines  Chantal

alt

Mes jets dorés

Notre seconde étape est à une centaine de kilométres de Dunkerque dans une petite ville à l'intérieur des terre dont je taierais le nom pour ne pas nuire à JEAN-CLAUDE.

J'étais un peu rétiscente à l'idée de retrouver ce pharmacien dans son officine travaillant dans le même milieu que lui et pas loin de là, j'avais très peur de le connaître où de l'avoir rencontré dans le cadre de mon travail. C'est Bob qui me décida d'aller à ce rendez-vous en me disant que je n'avais rien à craindre puisque j'avais les lettres qu'il m'avait écrites et qu'il me dévoilait des fantasmes qu'il aimerait réaliser avec moi. Ses désirs insolites n'étaient même pas connus de son épouse. Alors j'avais en ma possession des arguments sur lui comme il en aurait sur moi.

Il était d'astreinte cette après midi là dans sa pharmacie? Nous nous sommes fait connaître par l'interphone. JC nous attendait en blouse blanche c'était un homme d'une quarantaine d'année, je le trouvais très beau avec ses cheveux grisonnants c'était tout à fait mon type d'homme. Et en plus je ne le connaissais pas.

Il nous emmena mon compagnon et moi même dans l'officine de la pharmacie en nous proposant d'arroser notre rencontre au champagne.

Pour l'occasion j'avais revêtue une petite robe courte noire, léopard à balconnet, des chaussures noires à talons hauts et un ensemble bas et slip résille. JC me détaillait de la tête aux pieds très discrétement, nos regards se croisérent à ce moment là et mon sang ne fît qu'un tour, son sourire coquin me fît comprendre que le courant passait très bien entre nous. L'effet ne se fît pas attendre, je sentais la mouille envahir mon entre cuisse que je dévoilais maintenant en m'asseyant sur les hauts tabourets du laboratoire.

Après les présentations Jean-Claude nous invita à passer dans son bureau pour des raisons de tranquillité. Il débarrassa celui-ci encombré de dossier et m'invita à m'y allonger en me posant un coussin sous la tête? Assis sur le bord près de moi JC me carressait les jambes de sa main douce jusqu'au dessus de mes bas dim. Cela me procura des frissons. "Tu as froid me dis t-il ?" Je n'osais pas lui avouer que c'était le contact de sa main qui remontait jusqu'à ma partie la plus intime qui me procurait ce plaisir, mais il n'était pas dupe car il continua longuement à me carresser l'entre jambes par dessus le slip que je mouillais de plus en plus tant que ses caresses devenaient pressantes et précises. De ses mains expertes il arriva à localiser mon clitoris et à le faire saillir de son capuchon au travers d'une maille de mon string et un de ses doigt le carressait doucement.

A moitié allongé près de moi, sa tête s'était posé sur ma poitrine et avec sa langue il alla chercher la pointe de mon sein gauche dans le balconnet de ma robe.

Je sentais son parfum délicat et subtil et j'entendais sa respiration haletante. je pris sa tête entre mes mains pour l'encourager à continuer ses douces et tendres caresses. Sans se soucier de mon compagnon Jean-Claude se pencha sur moi et m'enfonça sa langue dans ma bouche, mes lévres se collèrent aux siennes dans un interminable baiser ardent et sensuel.

Sa main était maintenant à l'intérieur de mon slip et ses doigts s'agitaient sur mon clitoris et s'introduisaient dans ma chatte innondée de cyprine. JC faisait rouler sa langue dans ma bouche au même rythme que ses doigts qui me fouillaient le vagin.

A cet instant il quitta tous ses vêtements et je pu voir son sexe en érection, la peau de son pénis ne  décallotait pas entièrement son gland violacé et turgescent, mais il était de bonne taille. Mon compagnon dans son rôle de voyeur se mît également entièrement nu dans l'espoir de devenir actif. Il bandait également.

Assise sur le bureau de mes deux mains j'attrapais le sexe de JC à gauche et celui de mon compagnon à droite en les rapprochant de ma bouche pour passer ma langue autour de leur gland. Je les suçais à tour de rôle, au fur et à mesure de la fellation je sentais leur membre se gonfler dans ma bouche. JC se retira, je compris qu'il ne voulait pas éjaculer de suite car des spasmes secouaient déjà sa verge. Du moins pour le moment.

Il souleva ma robe et glissa ses deux mains sur le haut de mes hanches pour retirer ma culotte puis s'installa comme mon gényco, la visage entre mes cuisses, n'ayant pas de repose pieds je plaçais mes jambes sur ses épaules. Il me butina et fouilla ma foufoune de sa langue experte dans les moindres recoins, j'écartais ma vulve avec mes doigts pour qu'il puisse mieux me la sucer.

Je savais d'après ses lettres que J-Claude phantasmait sur l'urologie, une confession qu'il m'avait faite et qu'il n'avait jamais osé en parler à son épouse.

Dans cette position je n'eus aucun mal à lui lâcher mon jet de pisse sur la figure. Aussitôt il s'en abreuva et me lécha mes lévres intimes pour n'en perdre aucune goutte.

Le champagne aidant j'ai renouvelé l'opération deux où trois fois durant les deux heures qui suivirent.

Je lui offrais mes jets d'urine chauds dans des positions différentes et c'était toujours avec autant d'excitation et de plaisir qu'il venait boire mon breuvage directement à la source.

alt 

Je fus surprise d'entendre des petits cris de jouissance qu'il ne pouvait retenir à chaque fois que mes jets dorés s'échappaient de mon méat pour lui arroser le visage.

J'ai réalisé avec Jean-Claude son phantasme, un désir longtemps réprouvé. Mais je veux qu'il sache s'il lit ce courrier que j'ai prise autant de plaisir que lui. Lorsque j'y pense je mouille encore fortement et des frissons me parcourent le corps car je sens encore la passion de ses étreintes, la fougue de ses baisers et la douceur de ses caresses.

Bisous à tous mes voyeurs

VOUS POUVEZ VOIR QUELQUES PHOTOS DE CETTE AVENTURE DANS L'ALBUM PHOTO SE RAPPORTANT A CE RECIT.

Rencontres Libertines et changiste}

Calendrier

« avril 2018 »
lu ma me je ve sa di
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30            

Récemment…

Archives

Images aléatoires




Syndiquer


Blog Officiel NousLibertins.com | Clubs échangistes | Blog Libertin | FAQ |