moi, Chantal la libertine

chantal

Album(s) photo

Catégories

Liens

Le réveillon chez Anaïs

Publié par chantal le 09 janvier 2012 à 00:03

Comme je vous ai promis, voici le récit du réveillon que j'ai passé chez ma meilleure copine Anaïs ou du moins ce que j'ai vécu et ce dont je me rappelle.

 Nous étions invités chez ma meilleure amie pour passer le réveillon de la saint Sylvestre. Elle nous avait dit d'arriver pour vingt deux heures afin de faire connaissance avec ses autres invités et de boire le champagne avant les douzes coups de minuit. Anaïs était divorcée depuis trois ans déjà. Tous ses amis l'invitaient à tour de rôle pour qu'elle ne reste pas seule, mais cette année elle voulait nous réunir tous pour nous rendre la pareille. Après un bain, une épilation compléte de ma foufoune, un peu de parfum, je n'avais plus qu'à passer ma robe de soirée courte et sexy, mais je n'ai pas mise mon petit slip ouvert que je vous ai montré sur la photo, Bob m'ayant offert des nouveaux dessous pour Noël, je voulais lui faire plaisir en les portant. J'avais été chez ma coiffeuse deux jours avant pour me faire des méches. Je n'avais plus qu'à enfiler mes grandes bottes et j'étais prête pour la soirée. Bob m'attendai déjà depuis une demie heure, il était impeccable dans son costume. Bien sur nous arrivons un peu en retard sur l'horaire prévu. Elle était magnifique en mini jupe et débardeur noirs, des bas résilles et des hauts talons. Bob aussi avais remarqué qu'elle était très sexe, il la félicita pour sa tenue. Elle nous donna à chacun un masque que nous devions porter avant d'entrer dans son salon pour que ses invités ne nous reconnaissent pas. Masqués, nous disons bonjour aux trois couples qui étaient déjà en train de boire une coupe de champagne. Anaïs et moi sommes des copines très intimes, et nous sortons très souvent ensemble. Comme toutes les femmes nous nous racontons toutes nos petites histoires coquines mais je ne pense pas reconnaître les personnes qu'elle avait invitées. Un homme masqué vînt nous rejoindre, puis un autre couple. Les femmes avaient mise leur plus belles tenues, certaines n'avaient pas de soutien gorge, je voyais leur tétons pointer sous leur chemisier transparent. Anaïs annonça que nous étions complet pour le moment, et qu'il était temps de faire connaissance plus intimement entre nous. Elle disparue un moment pour en ressortir en string, soutien gorge, porte jarretelles et bas résille avec un plateau d'amuses gueule. Elle fût applaudis et sifflée par toute l'assistance. Je ne pensais pas que ma copine oserait se mettre en petite tenue devant tous ses amis, en tout cas elle avait fait ce qu'il faut pour démarrer sa soirée libertine. Elle était déjà entourée d'un homme qui lui caressait les fesses. Elle se mît à danser un slow avec lui en petite tenue au milieu de la pièce. Un autre couple lui emboita le pas sur la piste. Je cherchais Bob dans l'assistance, mais il avait déjà disparu. L'homme qui était venu  seul, vînt m'inviter à danser, je ne pouvais pas lui refuser cette danse de peur de passer pour une pimbêche. Il me serrait très fort dans ses bras, avec ses deux mains sur mes fesses, il frottait son sexe contre le mien. Vous ne pensez pas qu'il serait préférable de faire comme toutes les autres me dit-il? Je regardais autour de moi et toutes les femmes dansaient avec leur partenaire en dessous et parfois les seins à l'air. Il n'attendît pas ma réponse, il  baissa la fermeture éclair de ma robe dans le dos et la fît tomber à mes pieds. J'étais maintenant comme tout le monde, dévoilant mes dessous rouges. A chaque fois qu'une robe tombait les autres danseurs lançaient une ovation, cela qui me fît rougir. Mon balconnet laissait voir les petits bouts de mes seins. Mon cavalier que j'avais réussi à faire bander dans cette tenue, en profita pour me le faire sentir en frottant sa trique contre le tissu de mon string. Anaïs avait retrouvé mon compagnon et dansait avec lui suspendue à son cou, Bob avait sa main dans sa culotte et  lui chatouillait son petit bouton. Il faut toujours se méfier de sa meilleure copine, mais je n'étais pas de reste, en ce moment je me faisais tripoter la fente par mon danseur. J'ai dansé avec plusieurs cavaliers tout au long de la soirée, certains étant plus entreprenants que d'autres. Le célibataire venait sans cesse m'inviter et j'étais encore dans ses bras quand j'entendis le compte à rebours des secondes 9-8- je cherchais partout après mon compagnon...7-6-5 Anaïs annonça qu'après minuit les masques devaient tomber 3-2-1-0. Mon danseur retira son masque et me serra dans ses bras pour m'embrasser, mais Bob l'écarta et m'enlassa, retira nos deux masques et m'embrassa longuement en me serrant très fort en me souhaitant de prendre beaucoup de plaisir pour cette nouvelle année. Il glissa sa main dans mon string en direction de ma zézette et pu s'apercevoir que ma fente était toute mouillée. Tous les participants venaient nous embrasser en nous souhaitant une bonne année, j'avais l'impression que nous étions plus nombreux qu'au début avec toutes les bises que nous avons reçues. Un couple dont la femme était vêtue de dessous blancs vînt vers moi encore masquée, quand elle retira son masque, j'ai reconnu ma boulangère avec un jeune homme qui n'était pas son mari. C'est mon amant me dit-elle en me faisant la bise mais chuuut!! une soirée comme celle là ne se raconte pas. Un peu plus tard j'ai su que son mari devant travailler pour les fêtes lui avait donné la permission d'aller s'amuser et qu'elle pouvait accepter l'invitation d'Anaïs pour s'amuser un peu, elle en avait profité pour venir avec son amant pour ne pas être seule, mais qu'elle ne pensait pas que cela allait être un réveillon libertin et qu'elle allait se retrouver en petite tenue devant tous les participants. Le champagne aidant, cela n'avait pas l'air de trop la déranger.

Nous fûmes entraînés dans une farandole, tous à la queue leu leu, les hommes en profitaient pour poser leurs mains sur nos rondeurs. Les bouchons de champagnes sautèrent, et nos coupes à peine vides se remplissaient, échauffant les esprits, les participants commençaient à quitter chemises, soutien gorge et pantalons. Mais le déclic de la soirée se fît quand vînt la chanson"A poil tout le monde à poil" Certain quittèrent quelques vêtements pour défiler en farandole dans tout l'appartement. Le dernier soupçon de pudeur qui nous restait s'était envolé. Un petit jeu s'était mis en route au milieu de la pièce, chacun à notre tour nous devions embrasser les parties intimes d'une personne de sexe opposé. Mais un couple illégitime au milieu du cercle tomba, la femme se mît à la recherche du sexe qu'elle devait embrasser et lui recherchait le sien, la scène se termina en 69 et ils se mîrent à se sucer mutuellement au milieu de nous tous, applaudit par tous les autres, ils continuèrent à faire l'amour. La lumière de la pièce se tamisa et une musique douce enveloppa la pièce. Des petits groupes si formaient en duos, trios ou plus et s'éloignaient vers les canapés et autres sofas. Anaïs me pris par la main avant que je ne sois accaparée par d'autres et m'emmena dans une chambre à l'étage. Quatre hommes nous suivirent dans l'escalier dont le célibataire qui ne m'avait pas quitté des yeux de la soirée. A peine dans la chambre, ils se sont partagés en deux groupes et se mirent à nous tripoter posant leurs mains sur tout notre corps. Anaïs avait déjà une main dans sa culotte tandis qu'un autre lui suçait un téton. Je me suis allongée sur le lit les jambes ouvertes et bien sur celui qui avait touché mon abricot mais qu'il ne l'avait pas vu, avait déjà son nez dans ses chairs, en écartant mon slip, il me suça le pourtour de mes lèvres. L'élastique de ma culotte devait l'énerver, il me sorti le string, écartant de ses deux mains la drupe, il y entra sa langue à l'intérieur pour en déguster  sa chair juteuse. Mon second partenaire pendant ce temps me pelotait les seins et m'enfonça profondément sa banane dans la bouche.

 

 L'autre trio était venu nous rejoindre sur le lit, ma copine se faisait doigter et avait l'air d'apprécier beaucoup les deux doigts qui s'enfonçaient dans sa chatte. Elle fermait les yeux et donnait des petits coups de rein en se raidissant pour que son partenaires les lui enfoncent plus profondemment. Les mains des hommes passaient d'Anaïs à moi, ne sachant pas quel minou ou sein caresser. Pendant le temps que nous avons passé ensemble, aucun des hommes présents n'avaient essayé de tremper son biscuit, la soirée venant juste de commencer je pense que chacun se réservait pour plus tard. Ce ne fût que bizouillage, tripotage et caresses buccales. Petit à petit nos partenaires quittaient la chambre pour aller voir ce qui se passait en bas. Anaïs et moi nous nous sommes misent à sucer à tour de rôle le seul homme qui était resté avec nous. Nous l'avons tellement bien entrepris toutes les deux qu'il n'avait pas pu se retenir et qu'il éjacula sur mes seins. Nous décidons de descendre pour retrouver les autres invités au salon et voir ce qu'il s'y passait. Le réveillon coquin battait son plein, tout le monde était bien occupé. j'essayais de retrouver Bob parmi tous les participants. Je l'aperçue sur assis nu sur un canapé en compagnie de trois hommes en train de tripoter une femme nue allongée sur leur genoux. La femme en question n'était autre que ma boulangère qui n'avait que pour vêtement que son porte jarretelle remonté jusqu'à la taille et ses bas résille blancs. Elle avait l'air de s'éclater parmi tous ces mâles qui la caressaient et le doigt de son amant dans sa fente. Pour une qui ne pensait pas assister à une soirée libertine, le champagne aidant elle prenait son pied avec toutes ces bites qui bandaient pour elle. Tous les hommes présents avaient pu goûter aux miches et à la tarte aux poils de notre commerçante. Elle aussi  avait du consommer consommer sur place à voir tous les préservatifs usagés qui jonchaient sur la petite table. Je ne pense pas que Bob pourra voir de la même façon sa boulangère quand il ira chercher le pain, il imaginera autre chose sous son petit tablier blanc. Je laissais Bob à ses occupations, il ne m'a même pas vu, j'ai quitté tous mes sous vêtements pour les rassembler avec mes habits afin de ne rien perdre. Il m'arrive souvent dans ce genre de partouze de repartir sans ma culotte ou mon soutien gorge, qu'un fétichiste à embarqué pour avoir un souvenir de moi ou de la soirée. A peine intégralement nue, penchée en avant sur mes vêtements qu'une main se glissa entre mes cuisses et un doigt vînt ma chatouiller le clito. Je me suis retournée pour voir mon partenaire, il n'était autre que cet homme qui ne m'avait pas lâché de la soirée. Il avait deux coupes et une bouteille de champagne à la main, nous avons trinqué ensemble, il me serra tout contre lui en me fourrant sa langue dans la bouche. Nous avons fait quelques pas de danse, je sentais sa trique sur mon ventre, il me la plaça entre mes cuisses et tout en dansant, je serrais les jambes pour la sentir contre mes lèvres. Il bandait très fort et moi je mouillais. Il voulu forcer le passage pour que nous dansions coller l'un contre l'autre, lévres contre lèvres et sexe dans sexe. Bien qu'étourdie avec le champagne, il n'arrêtait pas de remplir nos coupes, je refusais l'accès de ma foufoune sans préservatif. Les places assises étant toutes occupées, j'ai prise le seul coussin disponible que j'ai jeté par terre en lui demandant de s'allonger dessus. Je lui ai déroulé un préservatif sur le sexe et je me suis empalée sur son pieu. Sa grosse bite entra toute seule dans mon orifice mouillé de cyprine. Il n'a pas fallu très longtemps, depuis toute la soirée qu'il avait envie de moi pour décharger sa semence. Au début de la soirée il m'a touché le berlingot, puis il me l'a gouté et doigté, pour qu'en fin de soirée il me le pénétre. Il se retira doucement vida la bouteille de champagne dans nos deux coupes pour trinquer une dernière fois ensemble. Profitant que j'étais un peu pompette, il me demanda de lever la jambe, ma tirelire grande ouverte, il m'y enfonça le goulot de la bouteille muni d'un préservatif.

Bob a du me ramener à la maison pour me mettre au lit.

Bisous à tous et bonne année 2012 à tous .Qu'elle soit pleine de plaisirs et j'espère que vous serez nombreux à venir sur mon blog et de me laisser un petit message de sympathie comme le font déjà de nombreux fans qui se reconnaîtrons et que j'embrasse tout particulièrement. Chantal

Rencontres Libertines et changiste}

Calendrier

« décembre 2018 »
lu ma me je ve sa di
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31            

Récemment…

Archives

Images aléatoires




Syndiquer


Blog Officiel NousLibertins.com | Clubs échangistes | Blog Libertin | FAQ |