moi, Chantal la libertine

chantal

Album(s) photo

Catégories

Liens

Jeu d'enfance pour adultes consentants

Publié par chantal le 07 décembre 2012 à 13:54

 

Je viens vous rappeler que vous pouvez me laisser un petit commentaire et participer à mes émois si je vous fais envie et peut être seriez vous le prochain à participer à l'une de mes aventures alors écrivez-moi, je répondrais à tout nouveau scénario.Bisous à tous Chanta

alt

Jeu d'enfance pour adultes consentants

J'ai gardé un très bon souvenir de mon enfance et en particulier quand je jouais au docteur avec mes copains et copines. Pour ce genre de jeu, je n'avais qu'une seule amie qui aimait cela tout comme moi. Aussi quand nous étions ensemble, nsi vous ous allons chercher le garçon que nous aimions bien pour qu'il soit notre docteur. Nous avions construit un petit abri avec des branches dans un terrain vague en bas de notre rue qui nous servait de salle d'auscultation.

Nous tombions souvent malade pour que notre toubib nous dise de retirer notre culotte en coton pour nous ausculter. Cela n'allait pas très loin mis à part quelques bisous et des touches pipi. Au cours d'une discussion avec Bob cette semaine nous en avons parlé et nous avons pensé que ce serait un bon sujet pour recevoir Jean Claude la semaine suivante.

Le jour "J" est arrivé, je n'ai plus qu'à me préparer pour rencontrer JC qui sera mon docteur pour cette nouvelle rencontre. Bob lui avait téléphoné auparavant pour lui demandé s'il était prêt à jouer le jeu. Pour la circonstance je me suis habillée de bas résille qui font toujours leur effet, d'une jupe courte et d'un corsage blanc. Comme dessous je voulais mettre une petite culotte en coton blanche comme au bon vieux temps mais mon compagnon me le déconseilla, ne trouvant pas cela très excitant. J'ai donc mise un ensemble string et soutien gorge gris avec des motifs en dentelle que Bob venait de me payer. Sous la culotte Jean Claude pourra tout de même me découvrir en petite fille sans poils comme je l'étais petite.

Parfumée et maquillée j'attendais avec impatience leur arrivé assise dans le fauteuil, comme dans la salle d'attente de mon docteur. J'entendis la voiture, mais mon amant ne se précipita pas pour m'embrasser. J'entendis appeler "La personne suivante s'il vous plaît " Je souriais car j'étais la seule patiente, j'entrais donc dans l'autre pièce qui servait de bureau et je découvris JC en blouse blanche jouant vraiment à notre petit jeu. Assis à la table il me demanda "que vous arrive t-il" Naturellement je lui dis: "C'est pour ma visite annuelle docteur" Il me posa quelques questions, si je n'avais pas été malade cet hiver, a quand datait ma dernière prise de sang, si je n'avais rien à lui signaler de particulier etc...Puis il me dis:" Déshabillez-vous que je vous ausculte" il ajouta le corsage suffira. En soutien gorge devant lui il posa sa tête dans mon dos en me demandant de respirer bien fort puis sur ma poitrine qui se gonflait à chaque respiration. Je suis sure qu'à ce moment il avait très envie de me caresser les seins et peut-être même de me mordiller les petits bouts. Moi je l'imaginais nu sous sa blouse, j'avais très envie de voir s'il bandait. Vous pouvez vous rhabiller me dit-il. Un peu décontenancée qu'il ne me dise pas de me mettre à poil, j'étais prise à mon propre jeu. Il me posa ensuite d'autres questions un peu plus intime. Si tout allait bien avec mon compagnon, si j'avais des relations extra conjugales. En lui répondant "oui" il fît mine de réfléchir en me disant:" Dans ce cas je vais être obligé de vous examiner, retirez votre culotte et allongez vous sur la table." Dans la position que j'ai chez mon gynécologue mis à part les reposes pieds, j'avais les jambes écartées et repliées, lui offrant une vue plongeante sur mon abricot écartelé. Je le vis mettre des gants en latex qu'il avait amené dans sa serviette et les lubrifia avec une bombe d'huile de paraffine. Je compris qu'il allait me doigter, mon fruit mur libérait son jus naturellement, le contact de son index qu'il m'introduisait pour me palper me fît cabrer. Détendez vous me dit-il, cela me faisait tout drôle de voir qu'il me vouvoyait. Un second doigt entra dans mes chairs intimes, puis un troisième, doucement JC me les fît pivoter dans ma foufoune. En forçant un peu, il introduisit ses cinq doigts. Cela me fît mal, mais en même temps me produisait un certain plaisir, j'avais l'impression d'être sur la table d'accouchement. Poussez, poussez disait la voix de la sage femme, mais là c'était en sens inverse. Ecartez, écartez me disait Jean Claude, écartelée vaporisant de nouveau son gant et ma vulve d'huile sa main entière glissa dans mon vagin.

 alt

 Je transpirais, mais je me sentais bien, comme quand tête de mon bébé venait de passer. Bob était à mes côtés me donnant la main et m'épongeant le visage. C'était la première fois que je me faisais fister et j'en éprouvais du plaisir. Il faisait maintenant tourner sa main entière dans ma chatière me donnant de nouvelles sensations de jouissance. Le plaisir était si intense que je sentais que j'allais avoir un orgasme, je me suis mise à me branler le clitoris. JC voyant que je me cabrais sur la table m'enfonça en plus avec son autre main un doigt dans l'anus. Je n'en pouvais plus tout en essayant de résister, mais la jouissance était là. Me dandinant dans tous les sens je désirais maintenant qu'il arrête et qu'il retire sa main de ma nénette mais il continua jusqu'à ce que j'en perdes connaissance.

A mon réveil j'avais les deux jambes posés de chaque côté sur une chaise et j'étais au bord de la table. Encore toute chose, mais je me suis tout même rendu compte que mon pharmacien fisteur était tout nu entre mes cuisses. Il frottait le gland de son sexe en érection sur le bord de mes lèvres intimes. En me demandant si tout allait bien, il m'enfonça son pieu dans mon trou. Après l'élargissement de ma vulve comme il venait de me faire, je sentais à peine sa biroute dans mon con, mais je ne lui ai pas dit. Son excitation était telle qu'il ne tarda pas à m'envoyer sa salve de sperme entre les cuisses.

Je suis déshabillée pour ne pas tacher mes vêtements d'huile et je suis montée pour me laver. JC m'a suivi dans la salle de bains. Enlacés nus l'un contre l'autre nous nous sommes embrassés et caressés longuement, j'ai réussi à le faire bander une seconde fois et il m'enfila de nouveau dans la douche en ayant droit à une nouvelle éjaculation dans ma boite à coucou.

Notre rencontre touchait déjà à sa fin, nous sommes descendus pour boire la coupe de champagne que mon compagnon nous avait préparé à la santé de la complicité de notre trio.

BISES COQUINES A TOUS MES FANS  CHANTAL

 

Rencontres Libertines et changiste}

Calendrier

« novembre 2018 »
lu ma me je ve sa di
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30    

Récemment…

Archives

Images aléatoires




Syndiquer


Blog Officiel NousLibertins.com | Clubs échangistes | Blog Libertin | FAQ |