moi, Chantal la libertine

chantal

Album(s) photo

Catégories

Liens

Dressage et soumission d'une lopette

Publié par chantal le 23 février 2016 à 13:27

Vous pouvez de nouveau m'envoyer vos commentaires ce qui me fera bien plaisir. Bisous à tous Chantal

alt

Dressage et soumission d'une lopette

Dans la semaine nous avons eu un coup de téléphone de Belgique, c'était Maître Jean qui nous appelais pour nous demander si nous étions libres samedi soir. Chantal qui voulait apprendre le sado-masochisme aurait l'occasion de devenir Maîtresse Chantal durant la soirée. Est-ce que cela vous dit? Bob se retourna sur moi pour me demander mon avis, je pris le téléphone pour en savoir un peu plus.- Bonjour Maître Jean vous savez je suis une débutante dans la matière et je n'ai pas d'habits en cuir mis à part un collier et une cravache. -Ce n'est pas grave habilles toi en noir ou en rouge, cela devrait suffire mais surtout je te demanderais la plus grande discrétion, le Monsieur que je vais recevoir est une personne connue en Belgique et il veux être l'esclave d'une femme. N'ayant personne de libre, j'ai pensé toi et il raccrocha sans que je lui donne mon accord.- Mais je ne lui ai même pas dit oui dis-je à Bob -Ma chérie de la façon que tu lui as posé tes questions moi aussi j'au compris que tu étais d'accord.

Samedi soir nous partions pour le donjon, je portais mon collier,ma guêpière, des bas et une cape qui couvrait ma nudité. J'étais vêtue toute de noir mis à part mes chaussures qui étaient rouges. Maître Jean nous accueilla à notre arrivée, il me débarrassa de mon manteau et voyant que je ne portais pas de culotte. -Comment peux-tu venir ainsi? Pour un soumis le graal c'est de pouvoir embrasser la foune de sa Maîtresse, c'est souvent la récompense quand il a bien obéi à tes ordres. -Mais vous ne m'avez rien dit Maître au téléphone ? -Je n'imaginais pas que tu allais venir de France sans culotte.-Ce n'est pas grave, je vais te prêter une robe pour recevoir ton soumis. Tu iras dans la chambre à côté de celle des torture que tu connais bien. La salle qui nous était destinée était celle dans laquelle il y avait une femme attachée sur un lit avec un plug dans le cul (voir Scéance de perversion et d'humiliation) Bob me suivi mais fût interpellé par Maître Jean -Vous ne pouvez pas participer au dressage de ce soumis par votre compagne cela doit rester très privé. Je suis intervenue pour que Bob puisse assister -C'est d'accord me dit mon Maître à la seule condition qu'il passe pour un soumis lui aussi, c'est à dire que tu l'attaches nu à une potence pour faire croire que c'est ton esclave lui aussi, allez vous mettre en place , votre homme va bientôt arriver. Une fois dans la salle, mon compagnon se déshabilla entièrement et je l'ai attaché avec des chaînes sur une croix en bois. La salle ressemblait à une pièce à vivre avec une table basse, un lit, des livres mais plein d'instruments de torture, des sangles, des chaînes, une croix sur laquelle était attaché Bob et d'autres accessoires que je ne savais même à quoi ils servaient.

La porte s'ouvrit et un homme d'âge mur fit son aparition, il est aparu pratiquement nu, vêtu d'un corset de cuir, des bas noirs, des cuissardes , d'un collier sur lequel était attaché une chaîne ainsi que des bracelets de cuir lacés sur ses avant bras. Mais ce qui me frappa le plus c'était sa petite zigounette et sa paire de couilles complétement rasés maintenus ensemble par un cercle de métal.- Bonsoir Maîtresse Chantal. -Bonsoir cher lopette, tu vas devenir mon esclave pour la soirée et tu devras obéir à tous mes désirs.

alt

Pour commencer tu vas te prosterner à mes pieds pour les embrasser, à quatre pattes devant moi je lui cravachais les fesses jusqu'à ce qu'elles soient bien rouges en frappant de plus en plus fort. Pas une seule plainte sortie de sa bouche, le tenant par la laisse je l'ai chevauché en relevant ma robe pour lui monter sur le dos. S'il n'avait pas eu ce corset, il aurait pu sentir la moiteur de de ma chatte. -Avance mon soumis, fais moi faire le tour de de la salle et améne moi auprès de mon autre esclave.Bob me fit un clin d'oeil complice malgré que je parlais de lui comme cela. Arrivée à sa hauteur je l'ai détaché de sa croix, mon soumis toujours en position du toutou arrivait à la hauteur de la queue de mon compagnon. L'idée me vint de la lui faire sucer. En lui donnant la laisse, Bob joua le jeu en tirant dessus pour amener sa bite aux lèvres de cet homme qui lui fit une fellation digne de la meilleure des suceuses si bien que mon homme se mit à bander.

alt 

Je n'étais vraiment pas faite pour devenir une maîtresse femme et dompter un homme jusqu'à la soumission, j'étais déjà à cours d'idées. Comme la petite nouille de mon soumis m'intriguais, j'ai retiré ma robe et mon soutien gorge pour voir quelle longueur aurait cette petite bite en érection en essayant de la faire bander. Je n'espérais pas avoir un braquemard comme celui de Doan mais la curiosité m'excitait et j'ai toujours entendu dire qu'il faut mieux une petite nerveuse qu'une grande paresseuse. (voir De la knacki au boudin noir, Soirée 100% chocolat noir ou encore Du virtuel au réel avec Doan) Les jambes suspendus par des sangles, ce grand écart m'écartait l'abricot offrant son noyau à la vue de mes deux hommes. Mes seins étaient également à l'air pour les exciter davantage. 

altalt alt

J'appelais ma lopette, qui s'approcha de moi sans oser me toucher. -Oui Maîtresse ? Est-ce que je te plais dans cette tenue? -Ho! oui vous êtes très belle. -Alors approche que je te retire ce bracelet métallique autour de ta verge. En me penchant sur lui et en lui serrant très fort les couilles dans ma main, je me suis mise à le sucer. Tu as été très docile et obéissant alors considére cela comme une récompense. Sa nouille était devenue grosse comme un cannenolli et grossissait doucement entre mes lèvres. Derrière moi Bob se rinçait l'oeil et serait bien venu m'enfiler ma petite pastille brune dans cette position inabituelle qui ressemblais à une pose du kama sutra que nous ne pouvons pas faire à la maison mais qui m'ouvrait les deux trous en me les dilatants.

alt

J'avais réussi à le faire bander, bien sur ce n'était pas le pieu de Doan, mais j'avais très envie de goutter à sa petite zigounette.

-Enfile moi ta nouille dans ma chatte. Mais ma lopette ne bougeait pas, il attendait de moi un ordre plus autoritaire et peut-être plus vulgaire, j'ai donc renouvelé ma demande en lui disant:" -Espéce de bande mou approches-toi que je t'attrape ton fil de fer pour me le mettre dans ma boite à outils. Mais il était déjà redevenu tout petit et ne pouvait que chatouiller mon clito.

altalt  

Il fallait que je prenne les choses en main si je voulais goûter à sa bistouquette. Mon soumis ne prenait aucune initiative il attendait des ordres de ma part pour passer à l'acte. Je n'étais pas habituée à cela aussi j'ai demandé à mon compagnon de m'aider à me sortir de ces sangles. J'ai ordonné à ma lopette de se mettre sur le tapis. Je lui ai remis son anneau autour de ses couilles et en me penchant sur lui je l'ai de nouveau fait une pipe énergique en lui tripotant son sac de testicules. Il s'est remis à bander. Je me suis mise en position de 69 sur lui collant sur son visage ma foune toute mouillée que je promenais sur sa figure. A aucun moment, pendant que je le suçais il n'a eu l'initiative d'en faire autant en passant sa langue dans ma chatte, mais je voyais que cela l'excitait, sa bite était devenue bien raide. Je vais pouvoir enfin m'enfiler sur cette petite queue et savoir si réellement elle me ferais jouir. Mais c'était déjà trop tard un jet de sperme chaud vint me barbouiller le visage. 

alt

Il venait de déverser sa semence toute chaude sur moi barbouillant mes lévres et ma poitrine. Tout ce que je peux vous dire c'est qu'il avait déversé sur moi une quantité impressionnante de sperme que je ne pu faire autrement que de le goûter puisse que j'en avais sur la bouche . Bob vînt me retrouver et m'essuya toute cette sauce avec des mouchoirs en papier tandît que ma lopette se confondait en mille excuses - Pardon mais je n'ai pas pu me retenir Maîtresse.- Je lui ai répondu que je devrais le punir pour avoir éjaculé sur moi sans mon autorisation. (Mais dans le fond cela ne m'a aucunement dérangé et en plus je l'avais bien cherché en lui titillant et en branlant sa nouille afin d'essayer d'avoir une érection)

Bisous coquins Kiss à tous mes fans qui me suivent sur mon blog. Chantal

 

Rencontres Libertines et changiste}

Calendrier

« octobre 2018 »
lu ma me je ve sa di
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        

Récemment…

Archives

Images aléatoires




Syndiquer


Blog Officiel NousLibertins.com | Clubs échangistes | Blog Libertin | FAQ |