moi, Chantal la libertine

chantal

Album(s) photo

Catégories

Liens

De la knacki au boudin noir

Publié par chantal le 16 juin 2016 à 07:45

Vous pouvez de nouveau me laisser des petits commentaires qui me font bien plaisir  Bisous à tous Chantal

alt

De la knacki au boudin noir

En rentrant à la maison après avoir quitté mon patron, Bob qui avait entendu ma voiture m'attendait derrière la porte. -Qu'as tu fais, tu es bien en retard ? Sans attendre ma réponse il me dit dépêche toi, il y a une surprise dans le salon. Sa surprise n'en était pas vraiment une, ayant vu en arrivant la voiture de Doan garée sur le trottoir. Il faut que je me change lui dis-je en enjambant les escaliers quatre à quatre. J'ai changé rapidement de tenue ainsi que mes dessous noirs que j'avais porté toute la journée  pour faire la surprise le soir à mon compagnon. Cela n'aurais pas été correct de ma part si tout le monde avait profité de la lingerie qu'il m'avait offerte avant lui.(voir Secrétaire particulière)  Après une petite toilette intime, un peu de maquillage et du parfum je suis partie rejoindre mes deux hommes au salon. Derrière la porte j'entendais que l'on parlait de moi, j'ai donc attendu pour écouter. Bob pas très content s'adressait à Doan en lui disant :"-C'est la première et dernière fois que tu viens chez nous sans y être invité, ici ce n'est pas une maison de passe et c'est Chantal et moi qui décidons qui nous voulons inviter pour la bagatelle. On ne vient pas chez nous pour se vider les couilles. C'est un jeu entre nous deux et c'est elle ou moi qui décidons d'un commun accord du scénario du prochain bénificiaire de ses charmes. Puisque tu es là et que je sais que Chantal t'apprécie tu peux la baiser ce soir." Cela m'a fait sourire et j'aurais été déçue si cela n'avait pas été le cas. Je décidais de rentrer en faisant semblant d'être surprise, en fait j'étais contente de retrouver mon beau black. Doan se leva pour m'embrasser et me complimenta "Tu es de plus en plus belle". Les deux hommes étaient en train de boire l'apéro et Bob me versa un verre de porto. Je me suis assise sur le canapé au côté de Doan, qui posa sans tarder sa main sur mes jambes découvertes par une mini robe à motifs noir et blanc. Un frisson monta le long de mes cuisses. Je ne sais pas si c'est le champagne et le porto mais la chaleur me montais aux oreilles et pas que là, ma chatte était également en effervescence. Ne contrôlant plus très bien mes actes, je posais ma main sur le renflement du pantalon de mon noir. Bob en voyant notre petit manége,nous conseilla de rejoindre la chambre d'amis plutôt que de flirter sur le sofa en nous disant que cela sera plus confortable et qu'il viendrait nous rejoindre pour immortaliser nos galipettes en prenant des photos. Nous étions chauds tous les deux et le souvenir récent de son bel engin m'émoustillait , je pris Doan par la main en l'emmenant dans la chambre.

alt

Serrés l'un contre l'autre sur le bord du lit, je sentais contre moi la chaleur de son corps musclé, j'entrepris de le déshabiller en passant ma main sur ses pectoraux, le reste est allé très vite et Bob qui venait de nous rejoindre s'empressa de nous mitrailler pour avoir toutes les phases de notre effeuillage.Nous avions très envie l'un de l'autre et il ne nous a pas fallu très longtemps pour pour se déshabiller, Doan m'a même devancé en me présentant son sexe en érection devant la bouche. Je l'ai pompé à quatre pattes sur le lit pendant qu'il dégraffait mon soutien gorge libérant mes deux petits seins. Pendant qu'il me butinait le téton, sa main caressait le fond de ma culotte qui commençait à se mouiller et moi je lui tripotais sa belle bite toute lisse avec une folle envie de la sentir me pénétrer.

alt alt

Doan glissa ses lèvres lentemant le long de mon corps en l'embrassant et retira ma culotte avec ses dents jusqu'à mi-cuisses, puis s'arrêta sur mon pubis en passant sa langue dans ma fente. L'envie m'inondant l'entre jambe, j'ai retiré complétement ce morceau d'étoffe qui séparait encore nos deux corps et je me suis jetée sur lui pour l'embrasser.Il me sera tendrement de ses bras musclés, ma poitrine contre la sienne, son gland flirtant avec ma châtaigne.

alt

L'envie était trop pressante, Doan déroula un préservatif sur son colosse, s'allongea sur le lit pour que je m'empale dessus. Mes cuisses ouvertes écartaient ma corolle ouvrant ma nénette prête à recevoir son gourdin qui s'enfonça doucement en occupant tout l'espace c'était bien diiférent de ce que j'avais ressenti quelques heures au paravent. Je me tenais à la tête de lit et Doan tout en me tenant par la taille sussurait mon téton. Tel une plante carnivore qui venait d'attraper une proie, j'essayais de m'enfoncer doucement son gland au plus profond de mon corps. Jamais une bistouquette n'avait encore atteinte cette profondeur. Je la tenais au fond de moi en serrant le muscle circulaire de mon vagin, qui avait pour effet de faire grossir son gland en donnant des spasmes comme s'il éjaculait. J'étais aux anges. Mon beau black avait de l'expérience et de la délicatesse me soulevant par la taille, il me faisait glisser en un va et vient le long de sa troisième jambe. J'aurais voulu que ce moment ne sarrête jamais. Par respect pour Bob qui nous photografiait j'essayais d'étouffer mes râles de jouissance.

altalt 

Tout à une fin Doan retira le préservatif lubrifié de ma cyprine et me présenta son énorme boudin devant ma bouche pour que je le suce voulant à son tour prendre du plaisir. La situation n'était pas la même, je ne pouvais pas la prendre jusqu'au fond de la gorge au risque de m'étouffer. Mes ouvertures n'avaient pas la même profondeur, je m'efforçais de faire pour le mieux en m'attardant sur son gland et de ses petites aspérités en branlant l'engin. Quelques gouttes de sperme perlèrent passant ma langue dessus, elles avaient le même goût épicé que j'avais connu avec un autre black auquel j'avais gouté à son sperme.( voir) Certainement que Doan sentais qu'il allait éjaculer car il se dégagea et passa une nouvelle capote en me demandant de prendre la position de la levrette.Son boudin noir glissa de nouveau dans mon con très profondement Cette fois je criais de plaisir, des paroles s'échappèrent de ma bouche ha ouiiiiiiiiiii, encoreeeeeeeeee, c'est bon plus profond ouiiiiiiii.................Doan  encouragé par mes demandes apuya ses deux mains sur mes reins, je m'écroulais sous la pression en même temps il m'écartait les fesses dilatant ma vulve et mon anus. J'étais prête à me faire enculée, à recevoir cette énorme saucisse dans mon petit trou (voir Un black m'a défoncé la pastille) A découvrir ce nouveau plaisir avec Doan. 

alt alt

Il gagna encore un ou deux centimétres dans mes entrailles et cette fois c'est lui qui lâcha petit cri de plaisir en libérant toute sa semence dans ma voie lactée. Je regrette de ne pas avoir été introduite par ma petite pastille brune sachant que mon cavalier servant en était parfaitement capable d'éjaculer deux fois en suivant. (voir Du réel au virtuel avec Doan) Il avait donné beaucoup de son corps ce soir et j'étais également épuisée. Je me suis affalée sur son corps puissant tenant dans ma main sa bite tandis que lui me tenait par la raie des fesses, ses longs doigts me caressaient l'anus et ma pépette encore toute mouillée. Nous nous serions bien endormis l'un sur l'autre si Bob ne nous avait pas ramené à la réalité.

alt  

Et la réalité n'était pas des plus heureuse pour moi, ne sachant pas comment Bob allait réagir lorsque je vais lui annoncer que je me suis faite baisée également par mon patron. Je ne voulais pas gâcher ces merveilleux moments que j'ai vécus aujourd'hui en décidant de lui apprendre que demain matin.

Bob certainement très excité lui aussi par la scéance d'hier soir m'a prise au réveil. J'avais mal dormi ne sachant pas comment lui annoncer cette baise avec mon boss aussi pour limiter sa colére, je suis descendue pour le petit déjeuner qu'il était en train de préparer en slip et soutien gorge noirs qu'il m'avait acheté m'avait achetés. Je me suis assise sur ses genoux en l'embrassant et le remercier de ces jolis dessous mais aussi pour cette soirée avec Doan. Lui me félicita pour ma promotion au sein de l'entreprise. Il faut que je te dise que cette nomination n'est pas du à mes compétences, mais c'est grâce à mon cul que j'ai dévoilé sur internet devant plus de quatre cents voyeurs parmi lesquels il y avait mon patron.(voir Exhibée devant des centaines de voyeurs)  Et bien sur me dit-il et il a voulu te baiser et je pense même que c'était hier soir, vu ton retard ! Oui, mais au téléphone tu m'as dis qu'une promotion cela ne se refusait pas. Je ne te reproche rien ma chérie cela s'appelle une promotion canapé et rassures toi tu n'es pas la seule, seulement tu vas avoir du mal à satisfaire ton patron, un amant et un compagnon? Il m'a dit que je devrais parfois l'accompagner dans ses déplacements et dans certaines réunions. Ecoute c'est bien simple tu n'as qu'à l'inviter une fois à la maison et nous parlerons de tout cela de vive voix. Je pensais que tu l'aurais mal pris puisque nous organisons toujours nos rendez-vous ensemble. Cela ne change rien puisque c'est pour le besoin du service. Je l'ai embrassé très fort et en lui murmurant à l'oreille je t'aime mon amour.

Bises coquines à tousKiss Chantal

 

 

Rencontres Libertines et changiste}

Calendrier

« mars 2019 »
lu ma me je ve sa di
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31

Récemment…

Archives

Images aléatoires




Syndiquer


Blog Officiel NousLibertins.com | Clubs échangistes | Blog Libertin | FAQ |