moi, Chantal la libertine

chantal

Album(s) photo

Catégories

Liens

Couples naturistes en exhibition pour voyeurs

Publié par chantal le 18 avril 2012 à 16:37

J'attends vos commentaires sur les différentes aventures que je vous offre agrémentées de mes photos pour vous les faire partager comme si vous y étiez.

Couples naturistes en exhibition pour voyeurs

Il fait très chaud et nous apprécions d'être à poil pour rejoindre Corine et Jacques sur la plage.

Nous marchons au bord de l'eau à la recherche de nos amis que nous avons eu du mal à trouver sur le kilométre de plage qu'offre le cap d'Agde à ses milliers de naturistes.

La plage est divisée en plusieurs secteurs m'expliqua Corine, ici nous sommes dans la partie réservée à l'exhibition. Tous les couples que se dorer la pillule aiment la provoc et étalent leurs intimité pour le plaisir de leur voisins complices où de voyeurs passifs où actifs qui participenr à leurs ébats amoureux.

-Mais cela se passe sur la plage?

-Oui souvent mais il y a aussi des soirée privées qui s'organisent, c'est pour cela que nous sommes à l'écart, c'est plus chaud le soir quand les gens commencent à déserter la plage. Regardes autour de toi, à droite, cette femme allongée sur le dos qui fait semblant de lire, elle a les jambes écartées et son compagnon la caresse, il est en train de l'exhiber aux deux mateurs qui sont en érection devant elle.

Elle fait comme toi lorsque je t'ai rencontré en compagnie de mon fils,me dit-elle en souriant.

-Vous venez vous baigner les filles? demandèrent nos maris.

-Non, tout à l'heure, nous voulons bronzer un peu.

-Comme vous voulez, et ils partirent ensemble.

-Au fait en parlant de David, je peux te dire qu'il n'est plus puceau comme tu le craignais.

-Tu l'as questionné?

-Non, j'ai fais mieux et crois moi il est génial. Je lui racontais les deux orgasmes et les deux éjaculations de son fils coup sur coup.

-Il est chaud comme sa mère me dit-elle en plaquant ses lévres sur les miennes dans un fougueux baiser pour me remercier. Je voyais sa joie et sa fierté dans son regard.

Corine en me câlinant me dit:"Regardes nous avons déjà interressé un garçon."

Un voyeur se paluchait devant nous, nous incitant à lui offrir un show de lesbiennes.

-Amusons nous un peu, me chuchota t-elle à l'oreille. On s'enlaça, la jambe de Corine passa au dessus de la mienne, un second voyeur et un troisième s'installérent près de nous aux premières loges, comme au théatre aux places où l'on voit le mieux les parties les plus interressantes du spectacle. A demi sur moi Corine faisait le grand écart, m'obligeant avec son genou à écarter mes jambes. La croupe surélevée, elle devait offrir à nos admirateurs sa jolie pastille brune. Dans le prolongement de sa raie imberbe, ils pouvaient voir la chair de nos coquillages, nos huîtres ouvertes et juteuses dont la sienne était perliére avec son petit diamant qu'elle portait en bijou intime et qui devait lancer ses milles feux dans les yeux écarquillés des trois hommes qui masturbaient leur queue pour nous.

A cet instant nos compagnons rentrèrent de baignade.

-Le spectacle est terminé lança Jacques

Nos spectateurs se levérent, leur serviette cachant leur érection, ils partîrent en quête d'une autre exhibition gratuite.

-Vous venez vous baigner maintenant, l'eau est très bonne. J'acceptais car j'avais une terrible envie de faire pipi. C'est très agréable de nager dans le plus simple appareil. Bob sous prétexte d'apprendre à la coquine Corine à faire la planche, la soutenait sous les fesses. Sous l'eau les mains balladeuses caressaient les oursins peu farouches.

Dix-huit heures, le soleil tapait moins fort mais il avait émoustillé les esprits. Les couples s'embrassaient et se caressaient. Les mateurs étaient de la fête ne sachant plus ou donner de la tête (de bite).Nos voisins , un couple d'Anglais d'une trentaine d'année avaient invité le voyeur qui avait passé l'après midi allongé en face d'eux à venir caresser Madame pendant que le mari faisait mine de dormir. On voyait très bien par les petits coup de rein du couple illégitime, que l'anglaise s'était enfilée le membre qui a bandé pour elle pendant plusieurs heures. Lorsque l'on est voyeur il faut avoir beaucoup de patience, mais parfois la conclusion est interressante, si la sexe excité a plu à la dame. A nous les petites anglaises son amant d'un instant venait de monter sur elle dans la position du missionnaire pour lui envoyer sa salve finale, ses jets de sperme si longtemps contenus venaient de se libérer dans le channel de l'anglaise et tout cela avec la bénédiction du mari. Ils ont offert autour d'eux un spectacle qui a émoustillé tous les spectateirs complices que nous sommes.

Avec le temps et la patience, la feuille de mûrier devient de la soie, c'est ce qui s'est passé pour ce mateur qui a vu cet oursin anaccessible s'ouvrir pour lui dans la soirée, et peut être que cela n'est pas fini pour lui, il a peut être négocié avec la dame une soirée spéciale?

Corine s'était allongée en reposant sa tête sur le bas ventre de mon compagnon, faisant des petites léchouilles sur son pénis qui ne tarda pas à grimper. Ces deux là ne s'ennuyaient pas, pour ne pas passer pour une ringarde, il était temps que je passe à l'action car avec ce que je venais de voir, j'étais très excitée et je mouillais. Je taquinais Jacques du bout des pieds, il se pencha pour embrasser mon coquillage qui s'ouvrit pour être dégusté. Il devait avoir le goût salé de la mer mélangé à la sauce cyprine que je secrétais abondamment. Jacques fouillait avec sa langue le mollusque, décollant les lèvres de leur coquille. Ilaspirait le tout pour faire entrer dans sa bouche les parties tendres de mon coquillage. Mon clitoris coincé entre ses lèvres il savourait la chair délicate de mon huître arrosé d'un zeste de mouille.

Corine pompait tellement Bob, qu'il éjacula dans sa bouche, comme Jacques avec ma cyprine, elle ne perdait aucune goutte de son sperme.

alt 

Nous venions de faire le spectacle sur la plage à voir l'attroupement qu'il y avait autour de nous. nous sommes partis tard de la plage après avoir pris un dernier bain. Un grand nombre de préservatifs jonchaient sur le sable. Signe que beaucoup de couples et des voyeurs s'étaient fait plaisirsur cette partie de plage qui leur est réservée et vive l'amour libre et sans tabou.

Bisous coquins à toutes et à tous   Chantal

Rencontres Libertines et changiste}

Calendrier

« décembre 2018 »
lu ma me je ve sa di
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31            

Récemment…

Archives

Images aléatoires




Syndiquer


Blog Officiel NousLibertins.com | Clubs échangistes | Blog Libertin | FAQ |