moi, Chantal la libertine

chantal

Album(s) photo

Catégories

Liens

Chez le toubib

Publié par chantal le 07 juillet 2011 à 09:52

Laissez-moi un message pour me dire si votre épouse ou votre petite amie s'est faite tripoter intimement par son médecin. Vous l'as t-elle raconté de suite? As t-elle subit ou appréciée une histoire de la sorte?  Bisous coquins Chantal

alt

Chez le toubib

Nos vacances autour de la France se terminent et nous sommes sur le chemin du retour, mais nous avons encore quelques rendez-vous à honorer. Ce soir nous devons retrouver Julien, un homme divorcé qui a un phantasme à réaliser. Il veut que je viennes chez lui le soir pour le servir en petite tenue de soubrette. J'ai donc regardé dans mes sous vêtements que j'ai emporté avec moi ce qui ferai l'affaire. Je n'ai trouvé qu'un ensemble slip et soutien gorge noir fendu entre jambe et sur les tétons ainsi que des bas dim résilles et noirs. Je n'avais pas de petit tablier de devant mais je pense que cette tenue sera à la hauteur de la soirée.

Bob s'arrêta dans une pharmacie dans une petite ville de province pour aller chercher des préservatifs et demanda s'il y avait un docteur pour une ordonnance de renouvelement de mes pillules. La pharmacienne lui donna l'adresse et lui dit qu'il n'avait pas le choix étant le seul dans la bourgade. En rentrant dans la salle d'attente, il y avait deux personnes, deux femmes âgées qui attendaient patiemment leur tour. Quand le médecin fît entrer l'une de ces dames, Bob demanda au patricien s'il voulait bien nous recevoir n'ayant pas de rendez-vous. Le docteur aussi âgé que ses patientes nous dit que cela était possible après ses consultations en faisant un grand sourire dans ma direction. Nous étions un peu ennuyés c'était la fin des vacances et nous n'avions plus beaucoup d'argent pour rentrer chez nous. Après une demie heure d'attente la porte s'ouvrit pour nous, Bob me fît signe de rester assise et s'avança vers le toubib. Il lui expliqua franchement notre situation et demanda si la visite ne pouvait pas être gratuite et qu'en échange il aurait le droit de profiter de mes charmes. Je n'aurais jamais osée demander une chose pareille, mais le docteur me regardant de nouveau me fît signe de rentrer dans son cabinet. J'étais devenue rouge comme une tomate. Il me laissa reprendre un peu d'air et me demanda pour me mettre à l'aise ce que je voulais. Je lui expliquais que c'était pour un renouvellement d'ordonnance de mes pillules contraceptives. Vous savez me dit-il je ne vous connais pas, je vais donc être obligé de vous osculter et de vous faire confiance. Il se leva de son bureau et se plaça derrière moi en me demandant de quitter ma jupe. C'est alors que je me rappelais en voyant ma petite culotte noire que mon slip et mon soutien gorge étaient fendus aux  endroits les plus coquins de mon anatomie. Un second far vînt rosir mes joues. Je ne comprenais pas pourquoi par deux fois je me suis mise à rougir, certainement parce que ce qui m'arrivait n'était pas prévu et je n'avais pas eu le temps de m'y préparer mentalement. Mais en professionnel il avait bien vu que la demande de Bob m'avait génée. Il me prit les épaules et me demanda si je n'avais jamais mal au dos? Je lui répondis que non. Pourtant me répondi-il, votre colonne vertébrale n'est pas toute à fait droite, voulez-vous retirer votre sous pull et tenez-vous bien droite. Ah!! ces toubibs sans en avoir l'air petit à petit il était en train de me mettre à poil. Vous voyez Messieurs vous n'êtes pas les seuls à connaître l'intimité de votre épouse ces coquins de toubib savent y faire pour voir les parties intimes de votre épouse sans qu'elles lui disent "NON" quand ils leur demande de retirer leur culotte.D'ailleurs il vient de me demander de m'allonger sur sa table d'oscultation. Vous allez dire que je l'ai cherché avec un slip fendu et un soutien gorge qui s'écartent montrant mes bouts de seins et la fente de ma foufoune et vous aurez tout à fait raison mais je ne mettais pas habillée pour une visite chez le médecin. Il me palpa les seins sur le côté faisant sortir mes tétons par l'ouverture du sous-tif. Il me demanda de poser mes pieds sur les barres de la table, me mettant en position d'oscultation comme chez le gynéco. Placée sur le côté il m'introduisit son index dans la chatte, je mouillais comme une salope. Il me lubrifia ma pépette avec un gel intime  en enduisant l'intérieur avec son doigt puis il alla chercher son spéculum qu'il m'enfonça dans le vagin, il mis sa tête entre mes cuisses, m'écarta la figue avec son engin de torture, et munis d'une petite torche fît la visite de ma cavité intime. Il retira doucement son écarteur et plaça sa tête à la place et commença une léchouille sur les lévres de ma foufoune ouverte, tout en me caressant de ses deux mains les seins. La caresse buccale passant et repassant sa langue sur mon clito cela dura un bon moment jusqu'à ce que ma mouille coula toute seule de ma fissure.

 alt

 Il recupéra avec sa bouche toute cette cyprine que j'éjaculais en n'en perdant aucune goutte. Il me demanda ensuite de me tourner dans l'autre sens, à quatre pattes sur la table d'oscultation. Pendant ce temps il se déshabilla entièrement, je voyais que son corps n'était plus de première jeunesse: mais il bandait. Les cuisses ouvertes, il m'enfonça son pouce dans la chatte et avec l'autre main il m'enfonça un doigt dans le cul comme pour me faire un touché rectal. Ses deux doigts se touchaient en  caressant la fine paroi qui sépare mon canal anal de mon vagin, La cyprine coula de plus belle entre jambes. Le doc s'installa de nouveau entre mes cuisses et s'abreuva de toute cette mouille en passant sa langue le long de ma raie médiane, ne manquant pas au passage de me bouffer l'anus et les barbillons de ma nénette qui pendaient dans cette position. Il m'enfonça ensuite dans l'anus un espéce de plug à boules qu'il sortait de je ne sais où, mais lubrifié il n'avait aucune difficulté à s'introduire à fond. En le retirant doucement à chaque fois le muscle de mon sphincter se refermait après le passage de chaque boule et devait s'ouvrir quand il me l'enfonçait. Ce petit jeu avec ce genre de god me procurait un certain plaisir que je ne connaissais pas. Il me fît remettre sur le dos voyant que je fatiguais et que je ne pouvais me laisser aller à la jouissance en me faisant  lever les jambes à la hauteur de la poitrine, dans cette position je lui offrais une vue splendide sur mes deux orifices. Il me glissa à nouveau son plug à boules dans le fion en me titillant le clitoris avec son autre main. Le gode qui entrait et sortait de ma petite pastille brune me faisait beaucoup de bien. Glissant ses doigts de ma chatte à mon anus, il le lubrifia avec avec la mouille qui coulait de ma fente, il y introduisit profondemment son index en le faisant pivoter. Une fois que ma petite pastille brunâtre fût bien lubrifiée avec ma cyprine, il présenta son gland encapuchonné d'un préservatif à l'entrée du mon petit trou pour y introduire son sexe en érection. Sans forcer celui-ci s'introduisit profondemment, je me maintenais les jambes encore gainés de mes bas résilles contre le ventre pendant qu'il me tenais par la taille pour m'enfoncer sa louloute à fond dans mon trou de balle. Le ramonage de mon pot dura un bon moment, jusqu'à ce qu'il me donna une secousse brutale pour déverser son sperme au fond de mon fion.

Sortant sa verge de mon troufignon, il retira sa capote et parti se laver la quéquette dans le lavabo qui sert habituellement pour se laver les mains entre chaque patient. Je me relevais doucement de la table mais voulant profiter pleinement de moi, il me fît signe de rester allongée. Il s'aprocha de moi et me présenta son popaul à la hauteur de la bouche pour que je lui fasse une fellation. Son petit bout était flasque et j'ai eu beaucoup de mal à le refaire dresser. Pendant que je le suçais il me carressait le minou. En mettant beaucoup de coeur à l'ouvrage et en lui tripotant les testicules, je n'ai pas réussit à mettre au garde à vous une nouvelle fois son pénis. Il se retira de ma bouche en s'excusant de n'avoir pas pu avoir une seconde érection malgrès les caresses que je lui avais prodiguées.

Il s'asseya nu à son bureau et me fît mon ordonnance pendant que je m'habillais et me remercia pour ce petit interméde sexuel que je venais de lui donner pendant ses consultations. Bob pendant tout le temps de ma visite médicale s'était fait discret sortant de temps en temps du fond de la pièce pour nous prendre en photo pour avoir quelques souvenir de cet intermède sexuel qui n'était pas prévu au programme. Il remercia également le docteur d'avoir bien voulu me faire une ordonnance pour la suite de nos rendez-vous gratuitement. Celui-ci répliqua que cela avait était un plaisir pour lui, qu'il avait rarement une occasion comme celle qu'il venait d'avoir et que si nous passions de nouveau dans son village qu'il se ferais un plaisir de me passer une nouvelle visite gynécologique.

Bisous à tous mes fervents admirateurs.  Chantal

VOUS POUVEZ VOIR QUELQUES PHOTOS DE CETTE AVENTURE DANS L'ALBUM PHOTO SE RAPPORTANT A CE RECIT.   

Rencontres Libertines et changiste}

Calendrier

« mai 2019 »
lu ma me je ve sa di
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    

Récemment…

Archives

Images aléatoires




Syndiquer


Blog Officiel NousLibertins.com | Clubs échangistes | Blog Libertin | FAQ |