moi, Chantal la libertine

chantal

Album(s) photo

Catégories

Liens

Bizutée en club échangisme

Publié par chantal le 07 janvier 2015 à 09:46

  N'hésitez pas à me laisser vos impressions et vos remarques en me laissant un petit commentaire. Merci et bises à tous Chantal

alt

                                                               alt

Bizutée en club échangisme 

Samedi nous sommes allés dans une boite échangisme à la frontière belge, j'étais habillée pour la circonstance avec la petite robe noire que je portais lorsque nous étions allés chez Sylvie et Thierry pour participer à une soirée coquine entre amis ( voir Une partie coquine entre couple libertins) Bob me conseilla de ne rien mettre dessous, je ne portais qu'une popeline par dessus que j'ai laissé au vestiaire en arrivant. Ma robe ne laissait voir que quelques parties de mon corps en transparence. Nous nous sommes assis au bar pour prendre un coctail pour nous échauffer les esprits et nous mettre dans l'ambiance. Nous fûment très rapidement abordés par un couple qui nous avait repéré en entrant, il nous proposa de faire plus ample connaissance autour d'une table, nous les suivirent dans une alcôve tamisée au fond de la salle. La jeune femme portait une robe noire courte et lacée dans le dos en la suivant Bob pouvait admirer sa raie des fesses car tout comme moi elle devait être nue dessous.

alt alt

Elle s'asseya au côté de mon compagnon montrant ses jolies cuisses qu'elles croisait et décroisait sans cesse. La robe était tellement courte que de ma place je pouvais voir qu'elle portait un string  noir, je pense que la petite cordelette était rentrée dans la raie de ses fesses n'ayant rien vu quand j'étais derrière elle . Nous avons discuté un bon moment de ce que nous attendions l'un de l'autre dans le respect de chacun. Marc, mon voisin de table était un peu plus agé que son épouse et voyant que Bob et Chloé (son épouse) s'entendaient bien ensemble,(mon compagnon ayant déjà posé sa main sur ses cuisses), me proposa de rejoindre la piste de danse. La fête battait déjà son plein malgré l'heure avancée de la soirée. Certaines femmes dansaient déjà seins nus pour le plus grand plaisir de leur partenaire qu'il soit légitime ou non.

alt 

Marc se trémoussait sur la piste devant moi, nous étions serrés  au milieu de tout ce monde et Marc profitait de la situation pour me serrer contre lui en posant ses deux mains sur mes fesses pour frotter contre moi le renflement qu'il avait déjà en dessous de la ceinture. Au travers de ma robe légère je sentais son sexe en érection contre mon bas ventre. Faisant mine de vouloir me baiser il donnait de petits coups de rein en me plaquant de plus en plus fort contre lui et en me caressant les fesses par dessus le tissu. Il pouvait sentir la nudité de mon corps qui ondulait entre ses bras. Curieuse, je fis glisser la fermeture éclair de sa brayette pour plonger ma main dans son pantalon, il n'avait pas de slip, ma main lui caressait le sexe tout en étant enlacés, il m'embrassa dans le cou et souleva ma mini robe pour poser ses mains sur mon postérieur que tout le monde pouvait voir. Si l'on est pas un peu exhibitionniste pour montrer son corps, il ne faut pas aller dans ce genre d'endroit. Nous sommes ici Bob et moi même pour passer une soirée cul entre adultes échangistes. Nous rejoignons à notre table nos partenaires Chloé avait retiré son string qui trainait sur la table et s'était assise sur les genoux de mon compagnon, ils s'embrassaient et elle se faisait tripoter son petit bouton d'amour en écartant ses cuisses. Je n'ai pas eu le temps de m'asseoir, qu'un beau black musclé en short doré ultra court et à la peau toute huilée vînt me chercher. Il était chargé de mettre de l'ambiance en prenant une partenaire dans la salle et de faire un streap avec elle. Je n'avais pas l'envie de me montrer en public mais tous les regards étaient braqués sur moi et tout le monde scandait "un streap, un streap" Je regardais Bob qui me fit signe que je n'avais pas d'autres choix que de le suivre. Je ne sais pas si c'est parce que nous étions nouveaux dans ce club et que c'était une sorte de bizutage que je devais faire dépoiler devant cette assemblée. Mon partenaire noir m'emmena au centre de la piste. Il commença par danser sensuellement autour de moi, Les couples s'étaient arrêtés de gesticuler et formaient un cercle autour de nous, m'attrapant par les hanches il frottait son sexe contre le mien puis passa derrière moi et prit mes deux seins dans les mains sous les clameurs du public. Il descendit ensuite la fermeture éclair de ma robe qui tomba à mes pieds, toute nue je n'étais pas à l'aise devant tous ces regards braqués sur moi, il frottait maintenant son sexe que je sentais dur au travers de son shorty, il avait toujours ses mains sur mes seins nus maintenant et faisait mine de me prendre par derrière, j'avais du mal à m'extérioliser et de faire semblant de prendre du plaisir. Les couples voyant que je ne jouais pas le jeu, se mirent à lancer "en cage" Je ne savais pas ce que cela voulait dire, mon black me prenant par la main m'enmmena devant une cage en fer. D'une main il retira à la façon des chippendales son short, en me présentant sa trique devant les yeux pour que je la lui suçes. J'ai été obligé de m'exécuter en lui faisant une fellation sous "les bravos" des participants. Plus personne ne s'occupait de moi et tous se recommancèrent à flirter. Il me passa ensuite un bandeau sur les yeux et me fît entrer dans la cage.

alt 

Un gland insistant se frotta sur mes lèvres dans l'intention de se faire sucer, puis un autre et encore un autre. J'avais l'impression d'être dans un glory hole sans voir les bites qui s'offraient à moi (voir Un passage dans un glory hole) Je n'avais pas l'intention de sucer tous les hommes du club, j'ai compris maintenant pourquoi ce bandeau sur les yeux il était fait pour que je ne refuse aucune bite qui se présentait à moi. heureusement Marc arriva à temps pour me retirer le masque et me libérer de ma cage en fer. J'ai ramassé rapidement ma robe en me prenant par la main, et m'emmena au sous sol devant des casiers. Il se déshabilla entièrement et je pus voir sa bite que j'avais touchée quelques instant auparavant. Il ouvrit le coffre pour y mettre nos vêtements, les effets de Chloé et de Bob y étaient déjà. Il m'entraîna dans la salle en passant par le bar pour y prendre une bouteille de champagne, et nous montons à l'étage dans un labyrinthe de couloirs sombres à la recherche de Chloé et de Bob. Nous lançions au passage un regard dans les différentes salles où des couples s'enlaçaient et faisaient l'amour. Nous arrivons devant une piéce située au plein milieu des couloirs ou plusieurs voyeurs aglutinés autour de miroir sans tain se masturbaient en regardant à l'intérieur les couples exhibitionnistes. Marc muni d'une carte magnétique entra dans cette salle. Chloé se trouvait allongée sur le dos en train de se faire butiner le mollusque par un homme et en même temps elle pompait mon compagnon. L'alcôve était équipée d'un matelas rose en skaï sur toute la surface du sol avec de nombreux coussins multicolores. Les murs et le plafond étaient recouverts de miroirs et reflétaient les corps nus dans toute la pièce pour que les voyeurs puissent voir sur toutes les faces les couples se trémousser de plaisir sans changer de place. Marc me dit à l'oreille que le type qui était en train de butiner Chloé était un de ses collégue de travail qui fréquentait réguliérement ce club. Nous avions réservé ce salon uniquement pour nous et les seules personnes qui peuvent y entrer ce sont celles à qui Chloé a remis une carte magnétique qui ouvre cette porte. Il m'invita à m'allonger près de son épouse, se pencha sur mes seins et en mordilla les petits bouts en passant doucement sa main sur mon mont de vénus. J'écartais les cuisses pour qu'il touche l'humidité de ma fente, le fait de savoir qu'il y avait des paires d'yeux qui nous mataient sans que nous les voyons au travers des vitres me faisaient mouiller. Cela me rappelait une aventure déjà ancienne que j'avais vécue (voir Nue sur une scéne de peep show) J'attrapais la bite en érection de Marc dans la main, l'obligeant à s'approcher de moi pour que je la lui prennes en bouche et je me suis mise à le pomper en lui tripotant les testicules. Marc était un homme viril, mais à l'inverse de Bob qui était imberbe, il était couvert de poils. Le copain de Chloé, me voyant les cuisses ouvertes vînt vers moi, plaça un coussin sous mes fesses, plaça mes jambes sur ses épaules et se mis à me butiner ma fleur en me suçurant le nectar. Sa langue furtive se déplaçait de mon petit trou à ma foufoune. En m'écartant les fesses, il glissa sa langue à l'intérieur de ma petite pastille brune. Pendant ce temps Chloé déroulait un préservatif sur le sexe de mon compagnon et à cheval sur lui, elle s'empala sur son tuteur. La porte s'ouvrit de nouveau et un autre couple entra, nous étions maintenant quatre hommes et trois femmes. Cloé et Marc se levérent pour les recevoir, et firent les présentations. Christine et Charles étaient des amis qui ne s'étaient pas vu depuis un bout de temps. Nous arrosons au champagne que Charles avait ramené, ces retrouvailles et ces nouvelles connaissances. Marc se jeta à genoux devant Christine qui fît un grand écart et lui prît la tête entre ses deux mains pour la plaquer sur sa foune toute poilue. La partie de trou du cul recommença c'était plutôt une partouze maintenant. Nous étions tous enlacés et même emmélés serrés les uns contre les autres ne sachant plus très bien à qui appartenait le sexe que nous suçons, qui était en nous ou que nous avons devant les yeux. Chacun de nous se faisait caresser, tripoter, doigter par n'importe qui.(voir Tous et toutes cocus lors d'une soirée mélangiste.) Christine qui devait être bi, vînt me sucer la chatte en m'écartant les jambes, pendant que son mari versait le reste de la bouteille de champagne sur son corps.

alt

Les hommes vînrent nous lécher toutes les parties du corps du bout des seins à la raie des fesses pour récupérer un peu de ce breuvage. Tout au long de la nuit nous nous sommes offertes si bien que chacun et chacune d'entre nous sommes passés de l'un à l'autre et vice versa. J'ai pour ma part sucé tous mes partenaires et je me suis faite baiser par chacun d'eux. J'ai eu également le droit à une double pénétration de la part de Marc et de mon compagnon qui m'ont prise par derrière. Depuis qu'Hugues m'a défoncé le fion, le jour de mon anniversaire, j'éprouve même une certaine jouissance de me faire enculer, ce qui n'était pas le cas auparavant. (voir Un black m'a défoncé la pastille)

Le jour commençait à pointer lorsque nous sommes sortis du club.Il n'y avait plus un seul voyeur autour des glaces sans tain qui étaient tapissées de sperme. En se disant au revoir Chloé et Marc ne voulurent pas que nous reprenions la route prétexant que c'était dangereux avec la fatigue et l'alcool que nous avions ingurgité. Ils nous ont aimablement invité à passer le reste de la nuit chez eux pour nous reposer avant de reprendre la route.

Bises coquines à tous   Chantal

  

Rencontres Libertines et changiste}

Calendrier

« mars 2019 »
lu ma me je ve sa di
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31

Récemment…

Archives

Images aléatoires




Syndiquer


Blog Officiel NousLibertins.com | Clubs échangistes | Blog Libertin | FAQ |