moi, Chantal la libertine

chantal

Album(s) photo

Catégories

Liens

Lieu d'exhibition pour couples libertins

Publié par chantal le 01 octobre 2017 à 14:39

Vous n'êtes jamais bien nombreux à me laisser un petit commentaire vu le nombre de visites que j'ai chaque jour et pourtant cela me fait très plaisir Chantal

alt

Lieu d'exhibition pour couples libertins

Cette fois, je suis habillée très sexe pour rejoindre le lieu d'exhibition de la sablonnière que nous sommes allés repérer cet hiver (voir Dogging en voiture). Il y faisait très froid et cela ne m'incitait pas à me déshabiller devant les voyeurs, mais nous avions dit que nous y retournerions cet été. Bob pour la circonstance m'avait programmé une tenue adéquate pour cet après midi. Des chaussures à talon haut,des bas dim, une jupe noire au raz de la moule sans culotte, un sous tif à balconnet et un chemisier noir transparent, cela faisait un peu pute, mais il paraît que c'est un fantasme d'homme de voir sa compagne habillée de la sorte. Comme je ne peux rien refuser à mon compagnon qui me fait vivre des moments merveilleux, j'ai accepté sans rien dire de passer pour une fille de joie. Il y avait plus de voitures que cet hiver sur le parking mais les voitures était vides,certainement que leurs occupants s'étaient enfoncés dans les sous bois à l'affût ou en train de suivre un couple pratiquant le dogging tout comme nous. Bob s'est garé près d'un véhicule utilitaire dans lequel son chauffeur était en train de manger son casse croute. Il commença à me caresser les cuisses pour attirer son attention. S'il est venu prendre sa pose déjeuner dans cette clairière c'est qu'il connait les lieux et qu'il voulait passer de l'utile à l'agréable. Il n'a pas fallut bien longtemps pour qu'il baisse sa vitre pour nous mater. Bob en fit autant avec la mienne. Bien que plus haut sur son siège, notre voiture devait être trop éloignée de la sienne pour qu'il puisse voir ma chatte que mon compagnon caressait. "Conduis-toi en pute ma chérie et va à sa rencontre" me dit Bob. Je suis sortie de la voiture en m'avançant à sa vitre."C'est combien pour une pipe" il m'a prise pour une prostitué, c'est vrai que je leur ressemblais dans cette tenue. Je n'ai pas su quoi lui répondre, je suis retournée à la voiture pour avoir une explication avec mon compagnon ne sachant vraiment pas s'il voulait me prostituer pour de l'argent comme il m'avait déjà fait le coup avec un camionneur. (voir Fellation sur une aire de repos) 

altalt

Il à vite réussit à me convaincre que me tenue n'était qu'un pur fantasme qu'il voulait assouvir en me voyant être draguée par des hommes. Pour me mettre en confiance, il passa sa main entre mes cuisses en me caressant la foune. J'essayais de remettre mes seins qui étaient passés par dessus mais Bob m'en a dissuadé en me disant que cela ne servait à rien puisque j'étais là pour me faire tripoter par des inconnus. Le chemisier ouvert le conducteur était juste à la hauteur pour me caresser les seins. "Alors c'est combien répéta t-il." "Je ne fais pas cela pour de l'argent mais nous sommes des adeptes du dogging et j'aime l'exhibition." Sans dire un mot il descendit aussitôt de sa camionnette, s'approcha de moi et devant les yeux de mon compagnon glissa sa main entre mes jambes. "En plus tu n'as pas de culotte,ma belle." J'ai prise appui sur notre voiture me regardant, Bob se masturbait en me regardant tripotée par les mains de cet inconnu. J'ai passé mon bras par la vitre pour lui caresser le sexe, pouvant pour une fois lui faire plaisir, il était dans un état jouissif. (voir Mon chéri est candauliste.)

alt alt

Il m'obligea en voulant entrer ses gros doigts dans ma fente à écarter les jambes pour que mon trou soit bien ouvert. Une voiture qui roulait au pas s'est arrêtée derrière nous sans se garer. Le conducteur ayant vu qu'il se passait quelque chose à fermé l'endroit réservant un petit carré de parking privé pour plus de tranquillité et d'intimité.

alt alt

Ce devait être un habitué des lieux, dès qu'il est sorti de voiture il remonta ma jupe en haut des fesses et me passa la main au cul en me glissant un doigt dans la fente. Puis il a sorti une couverture de son coffre pour l'étaler le long de sa voiture en me proposant de m'y allonger. D'autres hommes arrivérent de je ne sais où et j'étais entourée d'une meute de voyeurs quatre, cinq peut être plus je ne savais pas. Des mains se balladaient partout sur mon corps chacun d'eux voulant sa part de chair fraiche. Il a fallut que Bob vînt rapidement à mon secours et mettre le haut là en leur expliquant que je n'étais pas une pute et qu'ils devaient se contenter de se masturber devant moi sans me toucher ou qu'autrement la scéance serait terminée. Le calme étant revenu je me suis allongée sur la couverture face à mes voyeurs les seins à l'air et les cuisses écartées, mes escalopes bien ouvertes offrant à leurs yeux le spectacle qu'ils attendaient. J'avais déjà connu cela sur la plage à Agde avec ma copine Corine (voir Couples naturistes en exhibition pour voyeurs) et là encore ce sont nos compagnonons qui ont du mettre un peu d'ordre alors que c'était nous qui les avions provoqués

alt alt

Chacun des participants avait sorti sa quéquette et se pignolait devant moi. Deux des voyeurs ont même baissés leur pantalon en bas des jambes montrant leur service trois pièces comme je leur montrais mon argenterie. Il y en a même un qui est venu se mettre à genoux près de moi en s'asticotant comme pour me supplier de le sucer. Il s'est masturbé devant mon visage cherchant à éjaculer sur mes lèvres pour me faire gouter son sperme mais Bob est intervenu une seconde fois pour qu'il se retire en leur disant que la scéance d'exhibition était terminée. Devant les protestations des autres voyeurs, il se releva pour se branler comme les autres en me regardant pratiquement nue.

alt

Le sperme giclait de tous les côtés, chacun d'eux arrosant le sol de leur sauce blanche, remontant leur slip et leur pantalon pendant que moi je réajustais mes seins dans mon balconnet, mon corsage et ma jupe. Un retardataire regrettait de ne pas avoir assisté à cette manifestation érotique en essayant de remonter sa main le long de mes cuisses ayant certainement aperçu que je ne portais pas de culotte. Bob une fois de plus le remis à sa place en me reconduisant à la voiture.

L'expérience avait été chaude et je ne pense pas que nous la recommencerons, il y avait beaucoup trop de voyeurs à canaliser et de toutes façons je ne m'habillerais certainement plus en putain. Les hommes devaient avoir dans l'idée que j'étais une Marie couches toi là offerte par son homme pour assouvir leurs envies, alors que je voulais seulement réaliser le fantasme de mon chéri en m'habillant en pute. 

Bisous à vous tous KissChantal

 

Rencontres Libertines et changiste}

Calendrier

« octobre 2017 »
lu ma me je ve sa di
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          

Récemment…

Archives

Images aléatoires




Syndiquer


Blog Officiel NousLibertins.com | Clubs échangistes | Blog Libertin | FAQ |